Le blog d'une généalogiste

20 septembre 2019

Un simple dommage collatéral

La guerre et ses atrocités, la guerre et ses morts, la guerre et ses destructions : nous en parlons beaucoup, qu'il s'agisse de 14-18 ou des autres guerres. Nous parlons aussi des dommages collatéraux que ces guerres provoquent : les femmes qui deviennent veuve, les enfants qui deviennent orphelins, les fermes à l'abandon faute de bras pour les exploiter. Il est un autre dommage collatéral que l'on aborde plus rarement, celui qui touche les commerçants, ou plutôt les commerçantes. Pendant longtemps, et encore maintenant, dans... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 septembre 2019

La mode en généalogie

Qu'est-ce que "la mode" ? C'est le reflet d'une époque, d'un pays, d'une culture, d'une tranche d'âge, exercé sur les habitudes vestimentaires, alimentaires, et même de loisirs. Existe-t-il un effet mode en généalogie ? La réponse est oui, bien sûr. Ces modes fluctuent, et comme pour les vêtements, s'éteignent et reviennent !! comme les pat' d'eph pour les pantalons, ou la mini-jupe, ou la barbe. Quelles sont ou ont été les modes en généalogie ? La liste n'est pas exhaustive, ni forcément dans l'ordre chronologique. Et si... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2019

Abandonnés de tous

Il y a la loi, qui prend soin de tous, et surtout des plus vulnérables, les enfants. Et il y a la réalité, souvent cruelle, qui ne tient pas compte de la loi. C'est le triste constat que je peux faire à la lecture de ce qui suit. Le 24 février 1847, alors qu’il passe dans la rue du Palais, à Blois, Jean François Raulet, maréchal des logis de gendarmerie, en uniforme, rencontre un petit garçon et une petite fille. Ils ont à peu près dix ans chacun et semblent mendier. Alors qu’il leur demande qui ils sont, les deux enfants lui... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 septembre 2019

Si la mort est certaine, sa raison diffère : Louis Alphonse Lacroix

Mourir en exerçant son métier, c'est un risque que beaucoup prennent : parce que le métier est dangereux, parce qu'il manipule des produits ou des machines dangereuses. Mais mourir en exerçant son métier, d'une cause qui n'a rien à voir avec, c'est le triste sort dévolu à Louis Alphonse Lacroix. Louis Alphonse est né à Saint-Hilaire-la-Gravelle, en 1857, fils de Pierre Odon Lacroix, scieur de long, et de Catherine Gillot. Il épouse, dans la même commune, en 1883, Amélie Adèle Guillois. Louis Alphonse exerce le même métier que... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 septembre 2019

Si la mort est certaine, sa raison diffère : François César Gilles Londiveau

Aujourd'hui encore, des quartiers entiers sont évacués après la découverte d'une bombe qui n'a pas explosé, depuis la dernière guerre. Aujourd'hui encore, des agriculteurs, des pêcheurs, trouvent des obus de la première guerre mondiale, plus d'un siècle après. Nous parlons toujours des mines antipersonnelles sur lesquelles les enfants perdent la vie, héritages du Vietnam ou des guerres plus récentes. Alors imaginez les dégâts que ces engins de mort ont pu provoquer au lendemain des guerres, lorsque les socs de charrue les... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,