Le Calendrier de l'Avent 2018 sera sur des évènements de ma généalogie.

calendrier-avent-1_12

Le jeudi 1er décembre 1740, c’est jour de baptême chez les Argentin, à Pierrefiques. Thomas (mon sosa 392) et sa femme, Anne Hamel (ma sosa 393), baptisent leur fils, Jean Baptiste, né la veille. Evidemment, Anne n’ira pas à l’église. Les mères y sont interdites tant qu’elles n’ont pas eu leurs relevailles. Mais le bébé sera tenu sur les fonts baptismaux par Marguerite Hamel, sa sœur, et par Jean Argentin, son beau-frère.

Jean Baptiste est le sixième et petit dernier de la famille. Il naît au bout de treize années de mariages. Son père a trente-sept ans, et sa mère, quarante-et-un ans.

Il a dix ans lorsque sa mère décède. Moins de quatre mois après, son père se remarie, avec Suzanne Lepaon. Il ne sera plus le petit dernier. Un petit frère, Guillaume François, puis une petite sœur, Marie Rose, naissent dans la famille.

Jean Baptiste a quinze ans lorsque son frère Louis, se marie, en 1755, et dix-sept ans lorsque son frère aîné, Jean Thomas, convole à son tour en justes noces, en 1757.

Son père décède à l’âge avancé de quatre-vingt ans, à Pierrefiques, en 1783.

Jean Baptiste reste célibataire. Il vit à Etretat avec sa sœur, Marie Marguerite, également célibataire, en 1803, lorsque celle-ci décède, à soixante-six ans. Il part s’installer à Bordeaux, à cinq kilomètres, où il décède, à son tour, le 6 janvier 1806, à soixante-cinq ans.

Carte Etretat-Pierreficque-Bordeaux

Le petit frère, Guillaume, demi-frère en fait, est toujours là, pour les enterrements. Il se marie à Pierrefiques, en 1784, avec Marguerite Rose Desmare. Ils ont au moins quatre enfants. Jean Baptiste est le parrain de la petite dernière, Thérèse Rose, en 1789.

Guillaume sera le dernier de la fratrie à partir, en 1831, à l’âge de soixante-dix-huit ans, à Bordeaux, comme Jean Baptiste.