auberge_du_cheval_blanc

En généalogie, tout le monde connaît la série E, la série fétiche des registres paroissiaux, de l'état-civil et des notaires. Trop facile !!! J'ai donc été gratouiller plus loin, dans la série E des confréries.

Ce sera donc E 756 des archives départementales du Loir-et-Cher avec le tableau de la communauté des maîtres aubergistes, cafetiers, limonadiers de la ville, faubourg et banlieue de Blois suivant l'ordre de réception à ladite communauté, daté de 1789.

Le tableau se partage entre le syndic, M. Sauvageau, son adjoint, M. Mordelet, dix députés : Jean Blard, cafetier, Dominique Marteau, cafetier, François Tessier, aubergiste, Pierre Toupet, aubergiste, Pierre Cortier, aubergiste, Louis Joly, aubergiste, Eloy Farineau, aubergiste, Sylvain Guérin, aubergiste, Sylvain Charbonnier, aubergiste, Etienne Paunain, aubergiste.

Suivent les maîtres, au nombre de vingt-neuf, dont les réceptions vont de 1779 à 1788, les agrégés, au nombre de trente-et-un, dont les réceptions vont de 1778 à 1787, et les officiers de la communauté, au nombre de trois, maître Pardessus, avocat, monsieur Camelin, procureur et monsieur Argy, huissier. Parmi tout ce beau monde, se trouvent onze femmes, toutes veuves.

L'affiche est annotée de refusant, quitté, à chercher, chercher sa dernière quittance, doit venir payer. Il s'agit visiblement du règlement de la "cotisation".

En dehors de cette liste de noms, bien pratique en généalogie, puisque les prénoms et les surnoms sont bien écrits, il y a aussi le nom des auberges et cafés, des noms évocateurs de l'époque. Je note

  • des noms liés à la religion, Saint François et Saint Jacques, le signe de la croix, la croix verte,
  • des noms liés à la royauté, café du palais, le grand monarque, le pont royal, le café Bourbon, le Palais royal, le Dauphin,
  • des noms pour l'étranger, le café de Nancy, l'hôtel d'Angleterre, le Grand-Turc, l'ambassadeur de Pologne,
  • des noms d'animaux, la Lamproye, le Lion d'Or, le Cheval Blanc, le Singe vert, le Mouton, le lièvre qui dort,
  • et d'autres noms divers comme la Galère, l'auberge sans pareille, le Soleil d'or, la Crousille, le Poinçon renversé, les quatres vents, la comédie, l'écu, les trois volontaires, le croissant, les trois marchands, la maison neuve, le château gaillard, l'étoile

Les noms en rouge résonnent encore aujourd'hui dans la ville, lieux-dits, ruelles ou rues. De là à dire que les auberges étaient au même endroit !!! Je ne franchirai pas ce pas sans vérification.

 

Enregistrer