La plupart des capitaines de mobile sont d’anciens militaires, mariés et pères de famille.

C’est le cas du capitaine Lacroix du 75e mobile. Aujourd’hui employé des postes, il a longtemps servi aux chasseurs d’Afrique.

Mais la guerre est là et il est nommé capitaine à la 3e compagnie de la 2e légion des mobiles du Loir et Cher, la compagnie de Mer.

Caractéristique particulière du capitaine Lacroix, son nez qu’il a plutôt long.

Le 2 décembre 1870, la bataille de Loigny n’épargne pas sa compagnie et pour sa part, une balle lui érafle le bout du nez.

C’est une blessure qui lui vaut un certificat attestant de sa réalité.

Mais lors de la rédaction du précieux document, une erreur de virgule atteste de manière irréfutable que Lacroix a perdu sur le champ de bataille, onze centimètres de nez et il lui en reste encore bien assez.

long nez