Je ne le cherchais pas, mais je l'ai trouvé
30 janvier 2018

Nos ancêtres les couguars

Je vous imagine faisant des sauts de carpe sur vos chaises !!! Comment, j'ai des ancêtres couguars !!! Impossible d'imaginer grand-mère en tenue léopard, maquillée comme une voiture volée, flirtant dans les boîtes de nuit à la recherche d'une proie jeune et fraîche. Sauf que............... grand-mère n'a pas toujours eu quatre-vingt ans. Sauf que....... c'est quoi en fait une couguar ? Pour les chercheurs néozélandais Zoe Lawton et Paul Callister, « la définition la plus simple et la plus largement utilisée est celle d'une... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 janvier 2018

Une peine infinie

La lecture attentive des actes pointe parfois le doigt sur des peines infinies. Lorsque Marguerite Hery, sa femme, met au monde une petite fille, Marguerite, Jacques Blaise Mercier a-t-il été le plus heureux des hommes ? Sa fille est née le 11 février 1850, à huit heures du soir et il se rend, à la mairie, le lendemain, pour déclarer sa naissance, à huit heures du matin. Quoi de plus naturel, n'est-ce pas ? Sauf qu'à cette heure-là, la petite Marguerite est déjà morte. Elle n'a vécu qu'une petite heure. Jacques Blaise aurait pu... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2017

Escrime et colosse

Nous le savons, la circulation des personnes était très contrôlée, avant. Vous deviez pouvoir justifier de votre présence en tout lieu, sur simple demande de la maréchaussée. Cela valait à beaucoup de jeunes à la recherche de travail, d'être mis en prison quelques heures, ou quelques jours, le temps de prouver leur bonne foi. Certaines professions itinérantes nécessitaient des carnets à faire viser dans les communes traversées. Dans le registre de 1863 du Loir-et-Cher se trouvent des métiers évidents, comme "chanteurs ambulants",... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 octobre 2017

Strip-tease salvateur

Parfois, la différence entre vivre et mourir tient à peu de choses. Ce n'est pas le sieur Alliot, marchand vinaigrier de Blois qui me contredira. Mais il n'imaginait surement pas qu'il devrait la vie à sa rapidité à se déshabiller. Le 16 septembre 1843, le sieur Alliot est vêtu comme toujours, avec dans la poche, une boîte de ces si pratiques allumettes chimiques. Celles-ci étaient faites d’un mélange de sulfure d'antimoine, chlorate de potassium, gomme et amidon. Depuis 1831, du phosphore blanc a été ajouté à la formule, pour... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2017

Plaie d'argent n'est pas mortelle.......... quoique

Vous connaissez l'adage : "plaie d'argent n'est pas mortelle". Cela veut simplement dire que se retrouver sans le sou n'est pas une cause de décès reconnue par la médecine. Mais l'argent, et je parle bien des espèces sonnantes et trébuchantes, peut être très dangereux pour la santé. Ce n'est pas Pierre Doudon, du 10e bataillon de chasseurs à pieds, qui me contredira. Ce brave soldat est grièvement blessé d'un coup de feu lors de la campagne d'Italie. Une balle est entrée vers le milieu du pli de l'aine, du côté droit, et sort... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 octobre 2017

Bonne Crème et Belle Côte

Les révolutions sont rarement, jamais même, des choses joyeuses. Du sang et des larmes sont plus souvent les compagnons de la révolution. Mais certains évènements qui se produisent lors de ces évènements peuvent être joyeux, voire même très amusant. Lors de la révolution française, les révolutionnaires s'en sont pris à la religion qu'ils ont voulu abattre, dans un premier temps, avant de la détourner, comprenant l'impossibilité de l'éradiquer. L'une des démarches pour faire disparaître la religion a été de supprimer les Saint... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2017

Abus d'autorité municipale à Millançay

Lorsque François Louis Popon, cinquante-six ans, décède à Millançay le 31 août 1840, son "maître", l'homme qui l'employait, a demandé pour lui, les honneurs de la sépulture ecclésiastique. Sauf que François Louis Popon, ancien militaire, n'avait pas de principes religieux. Mais plus encore, François Louis Popon s'est suicidé. Face à ces deux certitudes, le curé a refusé la sépulture religieuse. Sauf que cela n'a pas plu au maire qui a sommé le curé de lui remettre les clés de l'église. Mais il ne dit pas pourquoi il veut les clés. ... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 septembre 2017

Jules Paulin et Pascal Achille

Pauline Chabault est née fille naturelle de Pauline Chabault. Elle a six ans lorsque sa mère se marie avec Pierre Fauvin. Elle est placée comme domestique à Bracieux chez Jean Baptiste Sinault, meunier, et sa femme, lorsqu'elle tombe enceinte. Elle accouche à Blois, à l'hospice, d'un petit garçon, Pascal Achille, le 30 mars 1877. La mairie de Bracieux qui a délivré le certificat d'indigence, pour qu'elle puisse accoucher à l'hospice, s'est trompée. Elle y a été marquée sous le nom de son beau-père, Fauvin et c'est sous ce nom que... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 septembre 2017

Les JEP - sur la route de Beauval ...... une si jolie petite église

C'est le week-end des Journées Européennes du Patrimoine. Aujourd'hui, je vais mélanger patrimoine vivant et patrimoine architectural,mais ne comptez pas sur moi pour vous faire un cours d'architecture ou de zoologie. Je n'ai pas ces compétences. Il existe, dans le Loir-et-Cher, un endroit magnifique pour les amoureux des animaux et les fervents protecteurs des espèces menacées : le zoo parc de Beauval. J'adore cet endroit. Évidemment, les détracteurs diront que les animaux sont enfermés et seraient mieux en liberté. OK, ils... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 00:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2017

Hôtel-Dieu et compagnie, les enfants

Les deux lieux de soin de la ville Blois, l'Hôtel-Dieu et l'Hospice, recevaient également des enfants. En ce qui concerne l'hôtel-dieu, les enfants malades et blessés y étaient soignés, comme les adultes, en fonction de la gravité de leur état et de la pauvreté de leur bourse. Mais une autre catégorie d'enfants se trouvait à l'hôtel-dieu, les nouveaux-né. C'est en effet à l'Hôtel-Dieu, que les femmes et les filles célibataires, allaient accoucher lorsque leur état de santé ou leur pauvreté, le nécessitait. Suivant le règlement de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,