Je ne le cherchais pas, mais je l'ai trouvé
31 mai 2016

Démence longue durée

Pierre Lidoreau a vingt et un ans lorsqu'il épouse Marie Duvalet, en 1735, à Baigneaux. Ils s'installent dans sa paroisse à Conan et très vite les enfants viennent au monde. Le premier enfant arrive en 1737, Pierre, qui décède deux mois plus tard, puis Marie, en 1738. Ils partent vivre à Maves où naît Marguerite, en 1741 puis  Pierre Henri en 1743 et  Pierre en 1744. Vers 1746, Pierre, laboureur, devient dément et il va vivre dans cet état durant trente et un ans, jusqu'à son décès. Ils retournent vivre à Conan et les... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 mai 2016

Enterrement en grandes pompes

Le 12 mars 1737 décède à Paris, rue d'Argenteuil, Philippe Charles comte d'Etampes, marquis de la Ferté Imbault, âgé de cinquante-deux ans. Il est brigadier des armées du roi et ex-capitaine des gardes de feu monsieur le duc d'Orléans, régent, époux de Jeanne Marie Duplessis Châtillon. Son corps est déposé le lendemain à l'église Saint Roch, sa paroisse, jusqu'au 14 mars d'où il part pour être conduit en l'église collégiale Saint Thauvin de la Ferté Imbault où sont inhumés ses ancêtres, sur le territoire de la paroisse de Selles... [Lire la suite]
26 mai 2016

Le curé de Romilly et les libertines

La France est fille aînée de l'église et pour cela, la loi du roi prévaut sur la loi de l'église. Mais pour faire connaître la loi, rien ne vaut un curé lisant le texte aux prônes des messes paroissiales. Louis Lubin Hubert est curé de Romilly depuis le 2 août 1763. De cette date au 12 janvier suivant, il fait deux fois, le dimanche, aux prônes des messes paroissiales, la lecture de l'édit du roi Henry III de l'an 1556 au sujet de la grossesse des filles ou femmes "déréglées" et celle de l'arrêt du conseil d'état du roi, du 4... [Lire la suite]
24 mai 2016

Juillet 1789, la foudre frappe

28 juillet 1789, une heure et demie de l'après-midi, le temps est nuageux et inconstant sur la paroisse de Fougères sur Bièvre. Cela fait six semaines qu'il pleut de manière continue. Dans le lointain, on entend le tonnerre et soudain, d'un petit nuage part un affreux coup de tonnerre suivi de trombes d'eau et de grêles qui s'abattent sur la grosse tour ronde du château. La barre de fer qui soutient la girouette de la tour divise l'éclair en deux. Une partie de cet arc électrique (air électrique) s'abat sur la toiture de la... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
20 mai 2016

Le clocher de Saint Genou

Le soir du 28 mai 1767, entre onze heures et minuit, une tempête effroyable s'abat sur le bourg de Selles Saint Denis. Des éclairs, du tonnerre et d'un coup, un énorme tourbillon s'empare du clocher de la chapelle de Saint Genou et le couche sur le côté en épargnant la chapelle. La pointe du clocher tombe du côté du prieuré, au pied de la chapelle et la croix s'enfonce dans la terre sur cinq pieds. Le coq servant de girouette est projeté sur la maison d'Antoine. Le pied du clocher est renversé du côté de la place. Cette... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
18 mai 2016

Les aléas du conseil de révision

Le service militaire n'existe plus, mais ceux qui l'ont connu se rappellent les ficelles plus ou moins efficaces en vogue pour se faire exempter. Cela a toujours existé et le conseil de révision en général démasque rapidement les mystificateurs. Au palmarès des "excuses" bidons, on trouve la faiblesse de constitution. J'ai vu des bouchers, des forgerons, des bûcherons, des terrassiers faisant état d'une faiblesse de constitution !!! quand on connaît l'activité physique de leur métier, on peut avoir des doutes. Le conseil de... [Lire la suite]

14 mai 2016

La chasse au gaspi du curé de Nouan

Le 14 octobre 1765, Claude César Moreau, maître de la poste de Nouan, est inhumé dans la nef de l'église en présence de sa famille. Et le curé tient les comptes : A l'enterrement il y avait dix prêtres et autant au service. Le curé a pris trois livres par prêtre. Il y a eu vingt-deux livres de cire et vingt-quatre livres d'argent d'offrande. On lui a donné quatre-vingt messes à dix sols La cire a coûté dix sols et il l'a vendue quarante sols à la fabrique................. ce fut un enterrement bénéfique pour le curé à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mai 2016

Cachou pâle

On ne dira jamais assez l'importance des nuances de couleur. En 1916, le pantalon d'été des gendarmes initialement décrit "en coutil gris" doit être modifié en treillis couleur kaki nuance cachou pâle. D'un coup, on le regarde d'un autre oeil, ce porteur de pantalon "cachou pale" !!!!  
Posté par plumesquale à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mai 2016

Comment éviter le service militaire

L'armée encore !!!! Cette fois, c'est Mathurin Lucas de Prunay qui doit partir à l'armée. Nous sommes en 1818 et il a tiré le mauvais numéro. Mais sa mère ne l'entend pas ainsi. Elle veut que son fils reste. Veuve depuis trois ans, elle organise tout d'une main de maître. Elle charge donc François Dorsemaine, tailleur d'habits, de lui trouver un remplaçant et pour cela, elle lui payera cent francs... enfin, dès que le remplaçant sera trouvé, accepté par le conseil de révision et parti à l'armée à la place de son fils. Le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 mai 2016

Le coffre de Louis Buscheron

Louis Buscheron est célibataire, domestique laboureur, âgé de trente-trois ans en 1793, domicilié à Nourray. Le 23 août 1793, la convention décide de la levée en masse des hommes, célibataires ou veuf sans enfant, de dix-huit à quarante ans, par tirage au sort. Pas de chance pour Louis, il est célibataire et dans la tranche d'âge.......... double pas de chance, le tirage au sort le désigne comme cavalier national. Au moment de partir pour "voler à la défense de la patrie", il doit s'occuper de ses affaires (habits, outils et... [Lire la suite]