Depuis une semaine, c'est la transhumance pré-estivale du matériel et des archives. CLG déménage (sur place) et échange une salle de cours et un bureau contre une salle de cours, un bureau et une salle d'archives.

A première vue, cela semble simple. Cela ne l'est pas. La configuration des pièces n'est pas la même.

Je passe d'un cube quasi parfait avec étagères du sol au plafond pour la salle de cours à une parallélépipède long et peu large, bas de plafond et un seul mur d'étagères. Il faut donc trier, classer, choisir ce qui va disparaître et ce qui va rester ; et là, le constat est effrayant : en vingt-cinq années, j'ai réussi à accumuler dans un espace relativement restreint, des tonnes de documents, livres, archives, classeurs, boîtes, revues, matériel.... Le moindre espace vide a été colonisé.

En tassant bien, cela devrait pouvoir rentrer dans les nouveaux locaux, sauf qu'il n'est pas question de tasser, mais plutôt de rendre les lieux plus aérés, car au final, plus c'est tassé, moins on sait ce que l'on a.

Cela m'a donné l'occasion de trouver un trésor de guerre périmé. Comment un trésor de guerre peut-il être périmé ?

coffre

Imaginez votre ancêtre de 1750 qui a caché un trésor quelque part sur ses terres. Cela fait des siècles et des générations que vous vous échinez à trouver ce trésor dont vos rêves les plus fous tendent vers des pièces d'or, des coffres de pièces d'or, ou bien des joyaux !!! Et ça y est, vous avez trouvé l'emplacement du trésor. En creusant, vous avez trouvé des coffres .... La serrure est fermée, rouillée. Qu'à cela ne tienne, un coup de pelle et la serrure saute (on voit cela tous les jours à la télé !!!) et dedans ? Des bouts de tissus et rien d'autre. Une analyse chimique vous dirait que ces bouts de tissus étaient des sacs de sel. Le sel, un trésor sous l'ancien régime dans certaines régions !!! Un vrai trésor à l'époque... périmé aujourd'hui car même si le temps et l'humidité n'avait pas fait fondre ce trésor, à part le répandre sur vos marches en cas de gel, il ne vous aurait pas été d'une grande utilité.

Et en généalogie, qu'est-ce qu'un trésor périmé ? Des tonnes et des tonnes de copies d'actes d'état civil. Des photos d'actes d'état civil, des reproductions copiés des microfilms d'état civil. A l'époque, c'était un trésor de guerre, aujourd'hui, tout est en ligne, ce trésor n'a plus de valeur et est même devenu encombrant.

Cela fait partie des choses qui vont partir à la déchèterie !!! Et hop !! de la place de gagnée. De toute manière, quand j'ai besoin d'un acte, je ne regarde pas dans le trésor de guerre, je vais directement en ligne, c'est plus rapide.

Il y a également quinze ans d'archives comptables qui vont disparaître dans la déchiqueteuse.

Les boîtes archives vont disparaître au profit des dossiers suspendus. Les dossiers clients vont continuer à être détruits (j'avais déjà commencé bien avant).

Restent les revues et les livres. Un nouveau tri va être nécessaire : ce dont je me sers tout le temps, ce dont je me sers de temps en temps, ce dont je ne me sers jamais car "hors périodes de travail", "hors sujets de travail", "hors quelque chose" et là, à la prochaine réunion d'Upro-G, certains vont repartir en ayant pris du poids et pas à cause des petits gâteaux.

L'été ne sera pas de trop pour tout finaliser mais à la rentrée, l'armée sera en ordre de marche et pas en débandade !!!

Heureusement qu'il y a le challenge AZ généalogie !!! Pour me rappeler que je ne suis pas déménageur-trieur !!! pas que.