Claude Omer Morel, typographe, est né à Paris, dans le 7e arrondissement, vers 1803. En 1870, il est en résidence à Blois.

Et entre les deux ?

Entre les deux, Claude Omer va faire le tour de France ; non pas le tour des compagnons du devoir, plutôt le tour des prisons.

Cela commence le 25 avril 1846, avec

  • dix jours de prison pour vol à Châlon-sur-Marne, suivis de
  • huit jours de prison à Besançon pour vagabondage
  • trois jours de prison à Lure pour vagabondage
  • quinze jours de prison à Soissons pour vagabondage
  • trois mois de prison de cinq ans de surveillance à Laon, pour vagabondage, le 9 août 1850,
  • quarante jours de prison à Laon pour rupture de bans, le 10 janvier 1851,
  • un jour de prison à Reims pour rupture de bans, le 2 avril 1851,
  • un mois de prison à Reims pour rupture de bans, le 30 avril 1851,
  • un mois de prison à Orléans, pour mendicité, le 28 août 1851,
  • six jours de prison à Marseille, pour mendicité, le 13 août 1860,
  • un mois de prison à Lyon pour mendicité, le 19 novembre 1860,
  • un mois de prison à Paris pour vagabondage, le 5 juin 1861,
  • un mois de prison à Mamers, pour vagabondage, le 8 janvier 1862,
  • huit jours de prison à Nevers, pour mendicité, le 2 mai 1863,
  • trois mois de prison à Troyes pour mendicité, le 16 juillet 1863,
  • quinze jours de prison et cinq ans de surveillance à Metz, pour mendicité, le 13 janvier 1864,
  • un an de prison et cinq ans de surveillance, à Epinal, pour mendicité, le 8 juillet 1864,
  • huit jours de prison à Vienne, pour mendicité, le 20 juillet 1866,
  • trois mois de prison à Montpellier, pour mendicité, le 13 octobre 1866,
  • huit jours de prison à Perpignan, pour infraction de ban, le 15 mai 1867,
  • trois jours de prison à Toulouse, pour mendicité, le 24 août 1867,
  • un mois de prison à Bourges, pour mendicité, le 26 novembre 1868,
  • un mois de prison à Orléans, pour mendicité, le 14 décembre 1868,
  • huit jour de prison à Tours, pour mendicité, le 28 août 1869,
  • deux mois de prison à Angers, pour mendicité, le 1er octobre 1869, et pour finir
  • quinze jours de prison à Tours pour mendicité, le 22 décembre 1869.

Un sacré tour de France quand même !!!

carte-routiere-france

 

Il est décédé le 22 mai 1870, à Orléans, toujours SDF. Fin du tour de France.

Imaginez s'il a semé des petits tout le long de la route ? Et quelle a été sa vie entre 1803 et 1846 ? Est-il un de ces nombreux hommes parti un matin, sans se retourner, abandonnant femme et enfants ? Ou bien un drame familial l'a-t-il jeté sur les routes ?

Beaucoup de questions sans réponse... pour le moment.