25 avril 2017

Challenge Upro-G : les pupilles de la nation - les petits T.

C'est parti pour le challenge Upro-G d'avril : les pupilles de la nation. On pense souvent, à tort, que les pupilles de la nation sont des orphelins de guerre. C'est vrai en grande partie mais pas uniquement. Si le père est dans l'impossibilité de pourvoir à ses obligations et charges de famille par suite des blessures et maladies reçues contractées ou aggravées du fait de la guerre, ses enfants ont droit au statut de pupilles de la nation. C'est le cas des enfants de Théodore T. et Marie P. ; Leur père, Théodore Baptiste T. est... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

23 février 2017

Oublié par l'armée

Lorsque le décret de mobilisation général paraît, les hommes concernés ont également reçu leur avis de mobilisation. C'est le cas d'Henri Albert Guérin. Il est de Vouzon, né à Vouzon, marié à Vouzon, vivant à Vouzon, de la classe 1888. Dès la mobilisation, il est appelé sous les drapeaux et affecté à la surveillance des voies ferrées............... à Vouzon. Le 2 août 1914, alors qu'il est de garde sur la ligne Paris-Toulouse, Henri est écrasé par un train, au lieu-dit le Boulay. Mort à la guerre sans être parti de chez lui le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 février 2017

Femmes sous tutelle

Les femmes n'ont pas toujours eu la vie facile, face à l'administration. Elles ont dû attendre 1944 pour avoir le droit de vote et être éligibles, 1965 pour travailler ou ouvrir un compte en banque sans l'autorisation de leur mari ou de leur père. Alors imaginez durant la première guerre mondiale. Ces femmes ont dû remplacer les hommes pour toutes les taches du quotidien mais dès qu'il s'agissait de finance ou de décision notariale, elles étaient coincées. Sans l'accord du mari, il fallait en passer par la justice. C'est le cas... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 janvier 2017

Jugement déclaratif de décès - Jules Mathiot

En ces temps de commémoration de la grande guerre, on parle beaucoup de jugement déclaratif de décès pour les soldats disparus au combat et dont les corps n'ont pas toujours été trouvé ou bien l'ont été trop tard pour un acte d'état civil normal. Mais qu'y a-t-il dans ces jugements déclaratifs de décès ? Je vais prendre l'exemple de Jules Edmond Mathiot, né à Paris 6e le 11 novembre 1898 (il aurait au vingt ans le jour de l'armistice, s'il avait vécu !!!) et porté disparu le 6 septembre 1918, dans la Marne. Bien qu'il soit né à... [Lire la suite]
11 novembre 2010

Citations à l'ordre.......................

Je me penche sur le programme télé et, à part les cérémonies retransmises, rien sur 14/18. Pas de film, pas de reportage, rien............... et pourtant, ce ne sont pas les films qui manquent ni les reportages, sur ces années terribles !!!! Alors je veux leur rendre un hommage à ma manière............ avec un petit, très petit florilège des citations données à ceux qui y sont allés et dont certains n'en sont pas revenus. Isidore Alleron : Cité à l'ordre du régiment n°422 du 1er juin 1917 : "caporal d'une remarquable... [Lire la suite]