Oui, je l'affirme, preuves à l'appui, Louis Napoléon, fils d'empereur, est mort à Blois, à l'âge de trente-huit ans, le 5 novembre 1857, à

Napoléon

dix heures du matin, de phtisie pulmonaire.

Vous ne me croyez pas ? Allez donc voir sur Philae et vous verrez.................

Je peux même vous dire qu'il était sujet anglais, né à Constantinople et qu'il parlait piémontais.

Arrêté par la police, à Choisy-le-Roi, il est interné sur ordre du préfet de police, le 5 janvier 1850, à l'assistance publique avant d'être transféré à Blois.

Sur son dossier ? Monomanie ambitieuse, il se croit fils de l'empereur et empereur lui-même. Il arrive à Blois le 20 septembre, et après 24 heures, le médecin confirme le verdict, ajoutant qu'il lui a été impossible d'obtenir des réponses sur son véritable nom et sur sa véritable origine.

Son état va s'agraver en décembre avec un prédominance mystique et religieuse à son comportement. Il se renferme dans un silence obstiné, se prosterne à chaque instant et baise continuellement la terre en faisant des signes de croix, baise également les murs en balbutiant des mots inintelligibles.

A partir de mai 1853, il montre quelque fois des signes de violence.

Il va rester interné à l'asile psychiatrique de Blois, jusqu'à sa mort, le 5 novembre 1857.

On ironise souvent, dans les blagues ou les caricatures, sur les fous qui se prennent pour Napoléon ou autre.... mais cela arrivait réellement.

Quoique, et si c'était bien un fils de Napoléon ? Que personne n'a voulu croire et que l'on a enfermé pour raison politique ? Cela aurait eu de quoi rendre fou non ?