Je laisse de côté "sans les mains" que je reprendrai plus tard, car nous sommes le 1er décembre et je m'étais promis de faire un calendrier de l'avent des pépites trouvées dans les archives. Ce ne sera pas forcément gai ou festif, mais à chaque fois, un cadeau que nous font les archives, sur le passé.

calendrier-avent-1_12

J'ouvre la fenêtre du 1er décembre et je découvre : le chef d'escadron est indisponible.

Nous sommes le 21 juin 1852, et le sous-lieutenant commandant la gendarmerie de l'arrondissement de Blois écrit au préfet parce que le chef d'escadron Martin, commandant la gendarmerie de Loir-et-Cher est indisponible.

Et pour faire bonne preuve, il explique par le menu les soins reçus par ce brave homme, souffrant d'une grave inflammation à la gorge l'obligeant à garder le lit depuis deux jours.

Le médecin est venu hier lui faire une saignée et une application de sangsues !!!

Un vrai remède de vampires.