10 mai 2016

Etre médecin militaire.

Déjà, il faut être docteur puis subir une première épreuve sérieuse pour être admis comme élève militaire au Val-de-Grâce. Pendant une année, l'heureux gagnant est spécialement exercé à la pratique de la médecine et de la chirurgie et à la pratique des opérations. Puis il doit subir de nouvelles épreuves très sélectives. S'il les réussit, il est promu aide-major et donne un certain nombre d'années au service des corps de troupes ou des hôpitaux. Puis il devient médecin-major. Et troisième épreuve, qualifiée "d'épreuves... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 avril 2016

sinistres statistiques

Les guerres, c'est bien connu, font avancer la médecine. Sur le champ de bataille, pas de principe de précaution ni de test sur animaux, la matière est là, humaine et à volonté. La guerre de 1870 est un modèle du genre en ce qui concerne ce qu'il ne faut pas faire : pas de service médical sur le champ de bataille, des voitures qui véhiculent aussi bien les blessés, les varioliques, la nourriture et les couvertures (sans désinfection, bien sur), pas de repos salutaire pour les blessés qui sont transbahutés d'une ambulance à une... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 07:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 avril 2016

Le diable aux trousses

Il y avait dans le 2e bataillon, 8e compagnie, des mobiles du Loir et Cher, un brave garçon à moitié idiot nommé Froger. Le capitaine de Maricourt avait tenté plusieurs fois de le faire réformer sans succès. Le pauvre Froger était incapable de rendre le moindre service. Il avait survécu jusqu'ici, à la guerre en restant sous la protection de François Grebonvald, maçon à Rocé de vingt et un ans. François était un excellent soldat, rendu célèbre par la longue pipe en terre, admirablement culottée qu'il portait... [Lire la suite]