25 juillet 2017

De fil en aiguille

Je ne sais jamais où va me mener une recherche. La lecture d'un jugement sur requête du 22 mai 1919 m'a permis de faire un petit voyage généalogique de fil en aiguille. Ce jour-là, Louis Georges Eugène, propriétaire à Paris, souhaite faire rectifier son état-civil. Rien de bien particulier. Le jour de sa déclaration de naissance, à Blois, le 8 août 1844, l'officier de l'état civil a écrit que le nom de son père était Deparisis de Zevalos et les prénoms de sa mère, Marie Charlotte Heloisien. En réalité, le nom devrait s'écrire de... [Lire la suite]

07 juillet 2017

24 heures à Paris

Adolphe Gustave Dubrac est grand pour son époque. Il mesure 1.73 m, il a les cheveux châtains, les yeux gris-bleus, le front avancé, le nez moyen, une bouche un peu grande et un menton à fossette dans un visage ovale. Je dis pour son époque, car il est né le 30 juin 1833, à Blois, Loir-et-Cher. C'est le fils de Jean Baptiste Michel Dubrac et Anne Marguerite Bourdonneau, de Blois. Son père est cabaretier. Adolphe a envie d'aventures que Blois ne peut pas lui offrir, alors il s'engage comme remplaçant, le 30 novembre 1854. Il... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 juillet 2017

Le nombre de corps

La guerre de 1870 a sévi dans le Loir-et-Cher. Beaucoup de soldats sont morts lors des combats ou des suites de leurs blessures. Certains ont été identifiés, d'autres non. Lorsque les combats ont cessés, même pour quelques heures, les corps des soldats tués au combat ont été ensevelis sur place, au mieux dans les cimetières, au pire dans des fosses sur le champ de bataille. Il n'y a pas toujours de noms accolés à ces tombes. Il n'y a parfois qu'un nombre, le nombre de corps qui y gisent. La préfecture souhaitant recenser ces lieux... [Lire la suite]
24 juin 2017

Challenge AZ Généalogie - U comme les erreurs du capitaine Bordachar

La série U est une de mes préférées. J'y croise victimes et coupables, mais aussi voisins et familles, avec leurs tracasseries quotidiennes qui les ont menées jusqu'au tribunal. Aujourd'hui, j'ai ouvert la liasse cotée 3 U 6/130 des archives départementales du Loir-et-Cher, tribunal civil de Blois. Elle contient les actes de décès des soldats morts durant la grande guerre. C'est là que j'ai rencontré le capitaine Bordachar ; et le moins que l'on puisse dire, c'est que des erreurs, il y en a pléthore dans les actes qui le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
17 juin 2017

Challenge AZ Généalogie - O comme objectif retraite

La série O, série des communes, est une série où l'on trouve majoritairement des documents sur le foncier des communes et sur leurs finances. C'est justement dans les finances que j'ai trouvé ce dossier généalogiquement très intéressant, sous la cote 6 O 18/60 des archives départementales du Loir-et-Cher, concernant la ville de Blois. Le 21 décembre 1910, le préfet du Loir-et-Cher, suivant la délibération du conseil municipal du 8 novembre, accorde à Auguste Roulevin, recevoir d'octroi de la ville de Blois, une pension annuelle et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 juin 2017

Challenge AZ Généalogie - M comme Mort du pompier Aucuit

La série M des archives départementales est une des plus riches et variées des séries post-révolution (excepté la W bien sûr). Tout ce qui concerne l'administration, la police administrative, la surveillance administrative, se trouve classé dans une bonne dizaine de sous-séries. Régulièrement, j'alimente le blog avec des articles tirés de la série M, et j'ai l'impression que cette source est inépuisable. Pour le challenge, j'ai regardé dans la liasse cotée 1 M 266 des archives départementales du Loir-et-Cher. Le 18 juillet 1929, à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 juin 2017

Challenge AZ Généalogie - K comme incurable

La série K est, à première vue, une série rébarbative. C'est là que l'on trouve le journal officiel et ses prédécesseurs. C'est également là que se trouvent les actes et arrêtés préfectoraux et c'est là que j'ai choisi la côte 4 K 40 des archives départementales du Loir-et-Cher. Le 12 août 1845, le préfet du Loir-et-Cher, à la suite de la demande formée par Chevallier, et vu le certificat du docteur en médecine Sarazin, arrête que Jean Heroux, ancien militaire domicilié à Saint-Gervais, incurable réduit à l'état le plus complet de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 juin 2017

Challenge AZ Généalogie - E comme Aubergiste

En généalogie, tout le monde connaît la série E, la série fétiche des registres paroissiaux, de l'état-civil et des notaires. Trop facile !!! J'ai donc été gratouiller plus loin, dans la série E des confréries. Ce sera donc E 756 des archives départementales du Loir-et-Cher avec le tableau de la communauté des maîtres aubergistes, cafetiers, limonadiers de la ville, faubourg et banlieue de Blois suivant l'ordre de réception à ladite communauté, daté de 1789. Le tableau se partage entre le syndic, M. Sauvageau, son adjoint, M.... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 mai 2017

Les dégâts méconnus de la commune

Tous les généalogistes connaissent les dégâts provoqué par la Commune, sur les archives de Paris. Dégâts qui bloquent encore aujourd'hui, de nombreuses généalogies. Mais il y a eu d'autres dégâts "archivistiques".   Quand la Commune incendiait le LouvreEn mai 1871, le Louvre faillit disparaître dans un incendie allumé par la Commune. L'historien Nicolas Chaudun relate cette histoire méconnue dans une enquête minutieuse et palpitante. Le 21 mai 1871, l'armée pénètre dans Paris par la Porte de Saint-Cloud. Le sang va... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mai 2017

Photo explosive

Le 1er décembre 1913, au 84 de la rue du Commerce, à Blois, se trouve un photographe, M. Lecomte. A cinq heures du soir, ce jour-là, toutes les vitres et tous les appareils de l'atelier volent en éclat. Une violente explosion vient de se produire, à cause de la poudre de magnésium. Il s'agit en fait d'un mélange explosif fait de magnésium, de chlorate de potassium chlorate et d'antimoine inventé par deux chimistes allemands, permettant de raccourcir la durée d'exposition. Ils l'ont appelée la poudre à éclair. Même si son usage... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,