20 avril 2017

Une médaille d'honneur pour Lechat

François Lechat n'est pas un citoyen ordinaire. Né en 1829, il fait sept années de service militaire, au cours duquel il se marie, en 1856, avec une permission spéciale de l'armée, avec Pauline Victorine Moreau, dont il légitime la fille, par la même occasion. Est-ce la sienne ? C'est possible. Déclaré bon pour le service en juillet 1850, il est parti pour le 4e régiment de hussard à l'automne 1850, à Sedan puis au 22e régiment de ligne . Armandine Pauline est née le 11 octobre 1851. C'est juste, mais il a pu avoir une permission. ... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 février 2017

La petite Flavie

Flavie a dix-huit mois. Elle joue dans le jardin, en présence de son père, Julien Fichepain, jardinier. Nous sommes à Vendôme, faubourg Chartrain, le 10 octobre 1875. Dans ce jardin, il y a un chat après lequel elle court. C'est chouette pour jouer, un chat, lorsque l'on a dix-huit mois. Mais dans le jardin, il y a aussi un puits, recouvert d'une mauvaise planche. En courant après le chat, la petite fille passe à travers les planches et chute dans le puits, profond de quatre mètres, avec environ trente centimètre d'eau dans le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 janvier 2017

L'attentat patate chaude

Drôle de nom pour un attentat, mais c'est l'impression que j'ai eu en lisant le rapport de gendarmerie, celui d'une patate chaude que l'on s'empresse de refiler au voisin. Lorsqu'arrive à la gare de Vendôme, le 5 avril 1923, à 23 heures 50, l'express 141 Paris-Nantes, sont chef de train informe le chef de gare que le convoyeur des postes a été attaqué par trois hommes masqués, entre Cloyes et Saint-Jean-Froidmentel. Il a fait stopper le train au kilomètre 148, puis remis le train en marche après s'être rendu compte que personne... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2017

Le crime du faubourg Saint Bienheuré

Anne Lecoeur, femme de René Colin, trente-cinq ans, vit à la Haute Chappe, dans le faubourg Saint-Bienheuré de la ville de Vendôme, Loir-et-Cher. Elle garde les vaches lorsqu'elle décède subitement, le 3 février 1742. Au même moment, un jeune garçon de la paroisse, âgé de treize ou quatorze ans, se sent mal, très mal. Il est soigné avec du lait et autre traitement donné en cas d'empoisonnement. Il a une galette sur lui donnée par Anne Lecoeur et dont il a croqué juste un petit bout. Entre son état et la mort subite d'Anne, le doute... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
04 juin 2016

D comme Drapeau – le drapeau des mobiles de Vendôme

Les dames de Vendôme remettent aux mobiles Heron et Richard, un drapeau en soie richement brodé. Il n'est pas vraiment réglementaire, ressemblant plus à un jouet d'enfant qu'à une enseigne de guerre mais il va recevoir le baptême du sang et du feu. Richard en a la garde, et il le porte déployé à Coulmiers lorsqu'une balle le traverse, enlevant sans le blesser la patte rouge de son épaule. Lorsqu'il est déplacé à la 6e compagnie, il le confie à Armand Heron. Armand Edouard Gabriel Heron devient le porte-drapeau de la 8e compagnie, 2e... [Lire la suite]
08 mai 2016

Aux inconnus.................

Nous sommes "habitués" aux inconnus des guerres. La flamme au soldat inconnu nous permet de leur rendre hommage, chaque année, aux dates anniversaires. Et chaque guerre a son lot d'inconnus trouvés morts sur les bords des chemins, sur les champs de bataille ou dans les ambulances et hôpitaux. Pas de papiers pour les identifier. Parfois un lambeau d'uniforme permet au moins de savoir dans quel camp était cet inconnu. Morts inconnus inhumés avec les soldats connus et dont le nom, le vrai, est sanctionné d'un "disparu" sur les... [Lire la suite]