02 mai 2016

Les états d'âme du curé du Tilleul

Il arrive parfois que l'on trouve des petites choses intrigantes dans les actes de mariage de l'ancien régime ouvrant la porte à des questions sans réponse et à des hypothèses nées de notre imagination, faute de document apportant un complément d'information. C'est le cas du mariage de Pierre Nicolas Enault et Marie Françoise Lebourg, le 28 février 1780 à Gonfreville l'Orcher. A priori, rien d'anormal si ce n'est la longueur de l'acte : 36 lignes pour un simple journalier !! et seulement trois lignes de témoins. Qu'y-t-il dans... [Lire la suite]