07 juillet 2017

24 heures à Paris

Adolphe Gustave Dubrac est grand pour son époque. Il mesure 1.73 m, il a les cheveux châtains, les yeux gris-bleus, le front avancé, le nez moyen, une bouche un peu grande et un menton à fossette dans un visage ovale. Je dis pour son époque, car il est né le 30 juin 1833, à Blois, Loir-et-Cher. C'est le fils de Jean Baptiste Michel Dubrac et Anne Marguerite Bourdonneau, de Blois. Son père est cabaretier. Adolphe a envie d'aventures que Blois ne peut pas lui offrir, alors il s'engage comme remplaçant, le 30 novembre 1854. Il... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 janvier 2017

Jugement déclaratif de décès - Jules Mathiot

En ces temps de commémoration de la grande guerre, on parle beaucoup de jugement déclaratif de décès pour les soldats disparus au combat et dont les corps n'ont pas toujours été trouvé ou bien l'ont été trop tard pour un acte d'état civil normal. Mais qu'y a-t-il dans ces jugements déclaratifs de décès ? Je vais prendre l'exemple de Jules Edmond Mathiot, né à Paris 6e le 11 novembre 1898 (il aurait au vingt ans le jour de l'armistice, s'il avait vécu !!!) et porté disparu le 6 septembre 1918, dans la Marne. Bien qu'il soit né à... [Lire la suite]
11 novembre 2015

Ses yeux étaient orangés

Il s'appelait Louis Belfort et ses yeux étaient orangés.......... drôle de couleur pour des yeux mais cela devait aller avec la couleur de ses cheveux, blond moyen, son visage étroit et ses 1 m 65 cm. Il savait lire et écrire et il était bon pour le service, l'infanterie au 46e. Il est parti avec les gars de sa classe, la classe 1910, le 9 octobre 1911, simple soldat de 2e classe, pendant deux ans. Le 8 novembre 1913, il repart avec un joli certificat de bonne conduite. Mais pas pour longtemps. Le décret de mobilisation du 1er août... [Lire la suite]