28 juillet 2017

Oh !! Une philomène

Non, je ne rejoins pas le gang des "Philomène". Je n'ai aucune Philomène sur mon arbre. Mais là, puisque je viens d'en trouver une, je ne peux pas ne pas faire un petit clin d'oeil aux membres du gang !! Tout commence à Onzain, le 16 mars 1893, à trois heures du matin. Rosalie Angélique Cothereau, vingt-cinq ans, célibataire, domestique dans la commune, accouche chez son père, Jean Stanislas Cothereau. Je serais bien d'avis qu'il faut lui offrir une paire de lunettes à ce grand-père, car, bien qu'il assiste à l'accouchement, ce... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

06 décembre 2016

Calendrier de l'avent - jour 6

  J'ouvre la fenêtre du 6 décembre sur le fait qu'une femme coûte moins cher qu'une domestique. Nous sommes en 1785 et le tirage au sort a désigné Claude Brunet, vigneron à Onzain (Loir-et-Cher), bon pour la milice. Il a vingt-deux ans, mesure 5 pieds 2 pouces (1.575 m si je ne me suis pas trompée dans les conversions). le 26 mars 1789, cela fait cinq ans qu'il est milicien. Il s'est fait une mauvaise plaie à la jambe droite, d'environ quatre pouces de long (dix cm), dans sa partie antérieure et supérieure, avec un... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 octobre 2016

Géographie variable

C'est officiel, Veuves et Onzain, communes du Loir-et-Cher viennent de disparaître pour devenir Veuzain-sur-Loire. Et ce n'est pas un phénomène rare, il a tendance à se multiplier ici et ailleurs. Les petites communes, pour subsister financièrement, doivent fusionner. La faute aux subventions, crédits de l'état qui disparaissent et responsabilités financières qui augmentent. Je reconnais qu'au premier abord, cela m'a déplu profondément !!! l'identité de ses communes va se diluer à cause de charges administratives et financières... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2016

C comme Coulmiers

Si la guerre de 1870 fut une succession d’échecs pour l’armée française, la bataille de Coulmiers (Loiret) sort du lot pour être l’une de nos rares mais plus importantes victoires de ce conflit. Le 9 novembre 1870, après sept heures de combat, l’ennemi bat en retraite sur Janville, Toury et Etampes. Les pertes françaises se montent à 923 tués et blessés alors que les pertes prussiennes sont de 1223 tués (69), blessés (533) et disparus (621). Les mobiles de la Sarthe ont à eux seuls 218 morts et blessés. Pendant la nuit, les... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 07:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,