14 juin 2016

L comme Loigny

Le 14 août 1870, pour éviter de partir à la guerre, François Pernot de Gray, mécanicien, se fait remplacer, dans la garde mobile de Haute Saône, par Nicolas Philibert Bucy, journalier dans la même commune. Un acte authentique cèle le contrat. Il y est indiqué qu’en cas de décès de Nicolas Philibert Bucy sous les drapeaux, sur présentation de son acte de décès, ses héritiers toucheront 3 000 francs. Nicolas Philibert est né le 5 mars 1834 à Arc (Haute Saône) fils de Jean Baptiste Bucy et de Hyacinthe Lamarche. Il est marié avec... [Lire la suite]