06 mars 2017

Construire une biographie : François Etienne Breton - suite

Avec les données recueillies dans les déclarations de succession et le répertoire général, j'ai tous les mouvements fonciers de François Etienne Breton. Il ne me reste plus, sur ce sujet, qu'à aller récupérer les actes notariés. J'aurai ainsi le descriptif de chaque bien, qui le possédait avant lui, qui après lui, pour ceux qu'il a vendu, et combien. Un petit tour dans le cadastre et je vais même pouvoir, sur les plans, retrouver toutes les parcelles, et avoir une vision plus géographique, de ce patrimoine qu'il a construit toute... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 janvier 2017

Modernisation de la justice - loi du 18 novembre 2016

Sous l'ancien régime, à une exception près, les décrets modifiant les registres paroissiaux se faisaient lors des réformes de la justice. Une révolution et quelques guerres plus tard, dont deux mondiales, rien n'a changé. La loi de modernisation de la justice du 18 novembre 2016 apporte des modifications à l'état civil tel que nous le connaissons. Le chapitre III porte donc sur l'état civil. L'un des articles les plus importants pour la pratique de la généalogie, est l'article 51 qui supprime dans certaines communes et sous... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 décembre 2016

Calendrier de l'avent - jour 18

  J'ouvre la fenêtre du 18 décembre sur un pataquès état-civilesque. Stéphanie Esmerie Plumail est décédée le 9 novembre 1906 à Blois et dans son acte de décès, il est indiqué qu'elle est née à Commer, dans la Mayenne, âgée de quarante-six ans, fille d'Edmond Plumail et Marie Sesson, femme d'Achille Desprez. Elle est marchande ambulante, décédée à l'hôtel dieu. Seulement, elle n'est pas la femme d'Achille Desprez !! Elle est la femme d'Antoine Jules Marin Fayat, épousé à Cherbourg le 22 février 1890. Non seulement il est... [Lire la suite]
30 avril 2016

les maires et la loi

Nous grognons souvent après les maires qui, au XIXe siècle, ne rédigent pas les actes à notre goût (pas assez de détail) alors que la loi nous dit que ces renseignements devraient être indiqués. Comment les maires, sans formation à priori, pouvaient-ils savoir comment rédiger les actes d'état civil ? Ils avaient des modèles. Nous les avons en première page des registres. Et ils avaient des instructions écrites. Souvent le préfet devait les leur rappeler. Et ils étaient contrôlés................... comme le maire de Naveil, qui,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 15:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,