04 décembre 2017

Veuvage et tracas administratifs

La guerre 14-18 et ses morts, nous connaissons. Depuis le temps que le sujet est à l'honneur, nous savons tout (ou presque) sur les Morts pour la France. Parfois, nous parlons de ceux qui restent, les familles, les veuves, les orphelins, mais bien moins souvent que nous parlons des morts. Pourtant, pour ceux dont la vie doit continuer sans leur époux, père, fils, elle n'est pas un long fleuve tranquille. Elle est plutôt une succession de tracas administratifs à régler pour pouvoir obtenir une pension, une aide, une reconnaissance... [Lire la suite]

25 novembre 2017

Geneathème - l'indexation des poilus et moi

Première partie du généathème sur "mes poilus",  j'aborde ici "mon" histoire avec l'indexation des poilus. J'ai découvert l'indexation des poilus en allant tout simplement sur le site "Mémoire des hommes" et en lisant une fiche. Il y avait un lien pour s'inscrire et indexer. Je me suis dit que c'était une bonne idée, de pouvoir, grâce à l'indexation, utiliser la recherche sur autre chose que le nom et le département de naissance. Dans le même temps, j'ai découvert #1J1P (Un jour Un poilu) et là encore, j'ai trouvé que l'idée... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 novembre 2017

Le wagon 183106 en provenance de Marseille

Imaginaient-ils, lorsqu’ils ont rejoint leurs régiments, que la guerre les mènerait si loin de leurs familles, vers des pays inconnus dont ils ne maîtrisaient ni la langue, ni les coutumes ? Les poilus de l’armée d’Orient ont vécu la guerre en terre étrangère (la Belgique, ce n’est pas vraiment une terre étrangère pour un français) et beaucoup y sont morts et enterrés, comme dans la nécropole de Zeitenlick. https://gr.ambafrance.org/Liste-des-soldats-francais-inhumes-dans-la-necropole-de-Zeitenlick Malgré la distance, certains... [Lire la suite]
11 novembre 2017

Comme une répétition

Aujourd’hui, c’est le 11 novembre, jour de l’armistice de la première guerre mondiale. Aujourd’hui, nous sommes à un an du centenaire de cette date si importante pour tant de familles, à l’époque. Aujourd’hui, il est difficile de lui donner une valeur. S’il n’y avait pas le centenaire de la grande guerre, les anciens combattants seraient bien seuls face aux monuments aux morts. Il n’y aurait ni caméra, ni chorale d’enfants, ni public, mais juste la gerbe officielle des politiques élus et de l’ONAC et leurs représentants, et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 octobre 2017

Centenaire et après ?

Le 11 novembre 2018 clôturera le centenaire de la guerre 14-18. Durant près de cinq ans, bénévoles de tous poils se sont et vont encore s'échiner à rendre hommage, de toutes les manières possibles, aux morts pour la France, mais pas uniquement. Tous les historiens, de métiers ou de passion, ou des deux, mettent au jour tous les aspects de cette guerre monstrueuse. Morts pour la France, fusillés pour l'exemple ou non, prisonniers de guerre militaires et civils, massacres de civils, exactions de toutes sortes, villages détruits,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:52 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 octobre 2017

La mort de Voltaire

Le 25 septembre 1915, le 6e régiment d'infanterie colonial passe à l'attaque. Il doit arriver à s'emparer de la tranchée de Lübeck et des Vandales, à l'ouest de la ferme Navarin. Le front d'attaque s'étend du boyau 9 à la route de Souain (non comprise). Quatre vagues de soldats s'ébranlent avec un ensemble parfait, sans hésitation. A lire le journal de marche du régiment, tout semble facile, simple et fluide. A 9 heures 15, l'assaut commence et les deux premières lignes de tranchées allemandes sont franchies. Les bonds successifs à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 septembre 2017

Portés disparus

Étrange statut que celui de "porté disparu". Ni mort, ni vivant, un peu en suspend entre deux mondes. La guerre de 14-18 a porté au rang extrême cette appellation. Après chaque combat, chaque journée de guerre, l'officier tenant le journal du régiment indique les morts, les blessés et les portés disparus. Plus tard, une fois la Croix Rouge passée, certains vont quitter ce statut pour celui de "prisonnier de guerre". D'autres, une fois les corps relevés et identifiés, vont devenir des "Morts pour la France". Il va également y avoir... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 23:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 septembre 2017

Challenge Upro-G - enseignement - le livre d'or des instituteurs du Loir et Cher

Lorsque j'ai rédigé l'article sur Jules Coupin, tombé au champ d'honner, j'ai découvert l'existence du livre d'or des instituteurs du Loir-et-Cher.   Challenge AZ Généalogie - T comme Jules René Couppin, Tombé au champ d'honneur - Le blog d'une généalogisteJe connais surtout la série T pour les dossiers d'instituteurs. Cette fois, j'ai voulu mêler série T et 14-18 et j'ai trouvé Jules René Couppin à la cote TV1555 des archives départementales du Loir-et-Cher. Jules René Couppin naît le 26 juillet 1881 à Mulsans... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
15 août 2017

Ceux du 369e

Le journal de marche et des opérations du 369e régiment d'infanterie est plutôt du genre lapidaire. La note "sans changement" apparaît souvent. Et pourtant !! derrière ces deux mots, se cachent des morts, mais il y en a eu tellement !! Nous sommes le 6 juillet 1916, au Bois le Prêtre, de sinistre mémoire, sur la commune de Montauville, en Meurthe-et-Moselle. Dans la nuit du 5 au 6, une patrouille allemande s'est approchée des lignes françaises. Le vice Feld-Webel qui la commandait, muni de cisailles et d'un browning a sauté dans la... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 juillet 2017

Oh !! Une philomène

Non, je ne rejoins pas le gang des "Philomène". Je n'ai aucune Philomène sur mon arbre. Mais là, puisque je viens d'en trouver une, je ne peux pas ne pas faire un petit clin d'oeil aux membres du gang !! Tout commence à Onzain, le 16 mars 1893, à trois heures du matin. Rosalie Angélique Cothereau, vingt-cinq ans, célibataire, domestique dans la commune, accouche chez son père, Jean Stanislas Cothereau. Je serais bien d'avis qu'il faut lui offrir une paire de lunettes à ce grand-père, car, bien qu'il assiste à l'accouchement, ce... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,