29 mars 2017

Frais de succession

Les petites Fleury n'ont pas de chance. Marie Rose, Jeanne et Henriette viennent de perdre leur père, Pierre, décédé le 1er janvier 1844. Leur mère est morte six ans plus tôt. La plus âgée n'a que seize ans et la plus jeune, neuf ans. Il leur faut un tuteur et un subrogé-tuteur pour s'occuper d'elles et de la succession. Mais la succession pose problème. Il n'y a pas eu d'inventaire au décès de leur mère, mais elle ne possédait rien en dehors de la communauté. Au décès du père, l'inventaire est rapide : soixante-cinq francs... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 mars 2017

Les réformés et la loi du 20 février 1917

En farfouillant dans les archives, je suis tombée sur des listes nominatives communales correspondant à la loi du 20 février 1917 sur les réformés. Il s'agissait de faire passer une visite médicale, par le conseil de révision, à tous les réformés, exemptés divers. La guerre avait fait d'énormes pertes qu'il fallait compenser à tout prix. En étaient dispensés d'office, ceux qui entraient dans certaines catégories. Les réformés n°2 étaient les engagés spéciaux résiliés pour inaptitude physique, les père d'au moins quatre enfants... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2017

Le business des enfants abandonnés

Le business des enfants placés pouvait être très lucratif. L'administration n'était pas très regardante, au XIXe siècle, sur les familles nourricières. Les bébés mourraient dans les jours, voire les semaines qui suivaient leur arrivée dans la famille, et ils étaient immédiatement remplacés par d'autres. Les émoluments étaient réglés par trimestre et si l'enfant mourrait au début du trimestre et était remplacé par un autre enfant dont le trimestre était payé immédiatement, c'était tout bénéfice pour la famille d'accueil. Horrible... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2017

Challenge Upro-G de mars : le printemps

En lisant le sujet, je me suis demandé lequel de mes sadiques de collègue a choisi ce thème pour le mois de mars !!!! Mais qu'est-ce que je vais bien pouvoir écrire sur le printemps qui ne soit pas de l'éthymologie, de la météorologie ou du proverbe ?? Et là, j'ai trouvé une Hyacinthe......... non pas une jacinthe, mais une Hyacinthe, une Hyacinthe Printemps. C'est le nom poétique qu'un officier de l'état civil de la ville de Romorantin a attribué à une petite fille trouvée. C'est mieux qu'à Blois où j'ai trouvé des Silésie et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 février 2017

Les testicules d'Auguste

Vous m'excuserez pour ce titre peu glamour, mais il a le mérite d'être précis sur le sujet. Je préconise d'ailleurs à ces messieurs, âmes tendres, de s'abstenir de cette lecture qui pourrait heurter leur sensibilité, vu le thème abordé. Auguste Souriau, le héros de cette histoire, est né en 1827 à Lunay (Loir-et-Cher). Ces parents se sont ensuite installés à Prunay. ils sont cultivateurs à la Reuzerie et, en 1846, y vivent avec leur fille Madeleine, vingt-six ans, Auguste, le fils, dix-neuf ans, et deux domestiques. Et c'est le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 février 2017

Louis Napoléon est mort à Blois

Oui, je l'affirme, preuves à l'appui, Louis Napoléon, fils d'empereur, est mort à Blois, à l'âge de trente-huit ans, le 5 novembre 1857, à dix heures du matin, de phtisie pulmonaire. Vous ne me croyez pas ? Allez donc voir sur Philae et vous verrez................. Je peux même vous dire qu'il était sujet anglais, né à Constantinople et qu'il parlait piémontais. Arrêté par la police, à Choisy-le-Roi, il est interné sur ordre du préfet de police, le 5 janvier 1850, à l'assistance publique avant d'être transféré à Blois. Sur son... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 février 2017

Voyage organisé tous frais réglés par l'état ......... et pourtant

Vous connaissez le principe du tirage au sort militaire ? Tous les jeunes de la classe, réunis au chef-lieu de canton, tirent un numéro au sort, l'un après l'autre. Plus votre numéro est bas et votre santé haute, plus vous avez des chances de connaître du pays, faire des voyages au frais de l'état, voyage en groupe, entre hommes du même âge. Un voyage organisé comme on n'en fait plus avec activités sportives multiples. Vous partez après les moissons et les vendanges, pour sept ans. Bizarre mais la grande majorité des garçons de... [Lire la suite]
09 février 2017

La retraite, c'est quand ?

En farfouillant dans les archives, je suis tombée sur le tableau des vétérinaires du Loir-et-Cher en 1852. Sur les vingt-et-un vétérinaires, dix-sept ont été brevetés à l'école d'Alfort, trois à l'école de Lyon et un reçu par le jury d'inst. (je vous laisse cherche ce que signifie le inst.). Le tableau nous donne, outre les nom et prénoms de chacun, mais également le lieu de résidence et surtout ....... la date de leurs brevets. Le plus jeune breveté l'a été le 3 août 1850. Il s'agit de Louis-Felix Daridan, à la résidence de Mer.... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
07 février 2017

Le record est de ......

Tous les ans, des vaccinations ont lieu dans les départements. Elles sont faites par les officiers de santé, les médecins et les sages-femmes. Ils étaient payés par le département en fonction du nombre de vaccinations effectuées. En 1842, le record de vaccinations sur l'année est détenue par une sage-femme, madame Halopeau, de Contres, avec 310 actes, soit 9% des vaccinations de l'arrondissement de Blois. Les quarante-sept autres "vaccinateurs" de l'arrondissement sont loin derrière. Elle est talonnée par une autre sage-femme,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2017

Evasion de Mafia

Non, il ne s'agit pas de membres de la Camora italienne prenant la poudre d'escampette mais de Fanchette Mafia, élève de l'hospice de Châteauroux. Elle s'est évadée dudit lieu, le 7 juillet 1853 et depuis, toutes les recherches menées pour la retrouver dans le département de l'Indre, sont restées vaines. Alors son signalement est transmis aux préfets des autres départements avec l'avis de disparition. On ne connaît pas son âge exact, ni sa filiation. Elle aurait entre vingt et vingt-quatre ans. Elle mesure 1.40 m, a les cheveux et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,