06 janvier 2017

Ouragan sur Blois

Le 23 décembre 1845, à trois heures et demie du matin, un ouragan s'abat sur la ville de Blois et plus particulièrement sur le grand séminaire. Plusieurs cloisons sont ébranlées et quatre d'entre elles tombent en partie, une poutre s'affaisse en formant une crevasse au troisième étage et dans le mur du côté nord et deux carreaux sont cassés à une fenêtre du côté ouest bien qu'elle soit fermée. Le craquement et le bruit des poutres et des cloisons qui s'effondrent effraye tellement les élèves que l'un d'eux, Papin de la commune de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2017

Accident de pont

Le 19 décembre 1845, à midi, à Blois, deux bateaux chargés de charbon descendent la Loire. Ils appartiennent à Mr Granghon-Hardy, de Brassac, dans le Puy de Dôme. Alors qu'ils sont à l'arrêt dans la ville, les ancres "coulent" sur le sable et le courant projette les bateaux sur une des piles du pont. Les deux bateaux se brisent sur la pile et toute la marchandise coule sans espoir d'être récupérée. Il y en a pour 5 000 francs de l'époque mais la cargaison est assurée. Par contre, il s'en faut de peu pour que les conducteurs des... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 janvier 2017

Chroniqueur d'époque

Les registres paroissiaux ne sont sensés contenir que les actes de baptême, mariage et sépulture, les abjurations, les listes de communiants... que des trucs religieux, sauf que certains curés, pour notre plus grand plaisir, y écrivaient aussi des anecdotes sur leur paroisse ou leur époque. C'est le cas de Naveil, quelqu'un, en fin d'année, utilisait ses registres pour y noter des évènements de toute sorte, comme en 1743, lorsqu'il indique que lorsque l'église a été volé, le curé Regnard n'avait pas bien fermé la porte ou, comme il... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2017

Le crime du faubourg Saint Bienheuré

Anne Lecoeur, femme de René Colin, trente-cinq ans, vit à la Haute Chappe, dans le faubourg Saint-Bienheuré de la ville de Vendôme, Loir-et-Cher. Elle garde les vaches lorsqu'elle décède subitement, le 3 février 1742. Au même moment, un jeune garçon de la paroisse, âgé de treize ou quatorze ans, se sent mal, très mal. Il est soigné avec du lait et autre traitement donné en cas d'empoisonnement. Il a une galette sur lui donnée par Anne Lecoeur et dont il a croqué juste un petit bout. Entre son état et la mort subite d'Anne, le doute... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
31 décembre 2016

Vague de froid

Alors qu'une vague de froid s'étend sur la France en ces derniers jours de l'année, je vais vous parler d'une vague de froid qui s'est abattue dans le Loir-et-Cher, en 1709. Les récits des curés de Conan et de Saint-Sulpice nous indiquent que les blés gelèrent entièrement et tous les gros noyers et autres arbres fruitiers gelèrent. Le froid a commencé le jour des rois et a été si rude durant trois semaines, que tous les blés ont gelé et seulement un quart de semences a pu être récupéré. La misère a été si grande depuis Pâques... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 décembre 2016

Les compagnies de gendarmerie du Loir-et-Cher

On trouve vraiment des documents très divers et variés dans les archives départementales. C'est le cas des tableaux sommaires de la gendarmerie. Ils regroupent les arrestations opérées, les crimes, délits et évènements constatés chaque semaine. En voici un exemple. Entre le 19 et le 23 décembre 1877, les compagnies de gendarmerie de Loir-et-Cher, 6e légion ont été bien occupées : Le 19, la compagnie de gendarmerie de Saint-Aignan arrête Isidore Désiré Lerebourg, trente ans, natif de Saint-Lambert, dans le Calvados, et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 décembre 2016

Coup de foudre à Gombergean

  Le 11 juin 1848, un orage éclate sur la commune de Gombergean, Loir-et-Cher, à quatre heures du soir. La foudre tombe sur l'église et le clocher pendant le salut et endommage sérieusement l'édifice. Un jeune homme de vingt-deux ans, Jacques Lebert, journalier, est tué net par la foudre qui blesse sept autres personnes, plus ou moins gravement dont le sieur Diard, pauvre père de famille qui est frappé à l'épaule droite, à la poitrine et à la jambe gauche, presque carbonisé. Il est dans un état désespéré. Après recherches... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 décembre 2016

Il était temps !!

Nous sommes à Sougy, dans le Loiret, le 2 mars 1841, il est dix heures du matin. C'est le mariage de Pierre Désiré Toupance, vingt-sept ans, cultivateur avec Madeleine Caroline Alleaume, vingt-cinq ans. Les parents du marié sont là, ainsi que la mère de la mariée, veuve. Le marié est accompagné de son frère, François Sébastien, trente-deux ans, cultivateur comme lui et de François Romain Moreau, trente ans, tailleur de pierre, son beau-frère. La mariée est accompagnée de ses oncles paternels, Denis Alleaume, cinquante-six ans et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2016

Calendrier de l'avent - jour 24

J'ouvre la dernière fenêtre du calendrier de l'avent sur un mari voyageur. Armande Vera a épousé Amédée Huguet, horloger à Blois le 9 mai 1849. Les parents de son mari sont coiffeurs, à Lisbonne, Portugal. Et justement, en 1855, Amédée se rend là-bas, pour voir ses parents en laissant sa femme à Blois. Il ne reviendra jamais. Il a quitté Lisbonne en février 1856 pour Cadix puis La Havane, île de Cuba, où il disait devoir passer trois ans pour travailler de son état. Et depuis, plus de nouvelles. En 1863, les proches d'Armande... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 décembre 2016

Calendrier de l'avent - jour 23

  J'ouvre la fenêtre du 23 décembre sur les déboires de Louise Léontine Edmonde Marie Trinité Schillemans avec son fils. Louise est la veuve du général de division Marie Raphaël Chevallier, grand officier de la légion d'honneur. Elle a eu quatre enfants dont le plus jeune, Léon Jules Louis Marie Chevallier, lui cause bien des soucis. Il a fait quatre ans de service militaire au 20e régiment de dragons, à Limoges, où il s'était engagé puis il est rentré chez sa mère, à la fin de décembre 1913. Il est majeur depuis le 9... [Lire la suite]