02 septembre 2008

enfant abandonné sans l'être

1898, Adolphe Couvreur veut se marier et il doit donc fournir toutes les pièces d'état civil le concernant.Problème : Adolphe Couvreur est né à Paris, en mai 1870 et comme tout le monde le sait (surtout ceux qui font des recherches à Paris), l'état civil parisien a été détruit lors de la commune.Malheureusement l'acte de naissance de Adolphe n'a pas été reconstitué. Probablement à cause de son histoire, à la fois triste et malgré tout pleine d'amour.Né le 16 mai 1870 rue Monge, à Paris, Adolphe a été confié à une nourrice, Rosalie... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juillet 2008

Très cher banc

Le 15 mars 1716, à l'appel de la cloche, l'assemblée des paroissiens de Vallières les Grandes s'est réunie pour statuer sur le sort du .............................. banc de la veuve Trollé.Les fabriciers en charge de la paroisse, gérant le patrimoine mobilier et immobilier, ont réquisitionné cette assemblée. La veuve Trollé, depuis la Saint Michel 1698, soit quand même depuis 18 ans, n'a pas payé l'usage de son banc !!!! Malgré la sommation qui lui a été faite, et le rappel de cette sommation, à trois reprises, durant la messe, elle... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2008

Un ancêtre surprenant

Lorsque l'on entame des recherches sur son ascendance, on ne sait jamais sur quoi on va tomber !!!Alors que je remontais l'ascendance d'un personnage avec un nom à fragrance de noblesse, j'ai eu la surprise de trouver un personnage qui dut être haut en couleurs en son temps.Pas de noblesse, cela n'est pas surprenant, mais le simple accolement à son nom du nom du château qu'il acheta fortune faite.Le plus étonnant est plutôt le mode de vie de ce personnage.Je travaille donc sur une ascendance, et au détour d'une branche, je trouve un... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 15:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 mai 2008

Chroniques de l'hiver 1784

Il arrive parfois, que les curés utilisent leur registre paroissial comme d'un journal pour raconter des événements particulièrement marquants.C'est le cas du curé d'Areines, en janvier 1784.Il nous raconte, qu'à partir du samedi 10 janvier 1784, sur les huit heures du soir, la neige a commencé à tomber en abondance et sans discontinuer pendant huit jours. Puis ces chutes de neige sont devenues des chutes de grêles et des giboulées puis de nouveau de la neige, jusqu'au 22 février !!!!Cette neige fut si abondante qu'à Vendôme et à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2008

On ne trompe pas son curé si facilement

Le 18 avril 1757, le curé de la paroisse Saint Honoré de Blois, reçoit une demande d'extrait de baptême pour Louis Sirvant, compagnon serrurier, provenant d'Avallon en Bourgogne et expédiée le 14.Il y est indiqué tous les détails nécessaires sur les noms des parents et des parrain et marraine, ainsi que le jour, 30 mai et l'âge approximatif de Louis Sirvant : 31 ans.Quoi de plus banal ?Sauf que le curé de Saint Honoré ne répond pas et marque au bas de la lettre cette phrase lapidaire : le misérable se trompe, il ne sait plus ce qu'il... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 avril 2008

Liberté de culte mais conflit de territoire

Cela se passe en 1857.La Révolution est passée et la liberté de culte a été accordée. Liberté ne veut pas dire facilité !!!Voici les aventures de trois religieux : un pasteur et deux curé, dont l'entente était pour le moins pas cordiale du tout. Et voici bien sur la version des deux car qui n'entend qu'un son de cloche...............Version du pasteur de Josnes :Une femme de Villebarou venant de temps en temps au temple et était soignée par sa fille, protestante, faisant parti du "troupeau" de ce pasteur est décédée. Rien ne... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 mars 2008

Emouvant et terrible

Aujourd'hui, je suis tombée sur des archives émouvantes et terribles à la fois (Merci Président).Dans les archives d'un hôpital, les papiers personnels jamais réclamés de patients décédés.Emouvant parce qu'en ouvrant ces "portefeuilles" d'époque, c'est toute leur vie que j'ai vu défiler : papiers d'identité, permis de conduire, papiers militaires, photos de famille, calepin gribouillé de notes, chapelet, clés, plaques militaires et même un billet de loterie pour les gueules cassées.Terrible parce que personne ne les a jamais... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mars 2008

Le massacre de Rach Gia

Dans la nuit du 17 juin 1868, une troupe d'annamites pénétra dans le poste de Rach Gia, en Cochinchine, occupé par 28 militaires du 2e régiment d'infanterie de marine.Un seul militaire, Joseph Duplessit, survécut. Les autres furent tués. Aucune trace autre que le témoignage de Joseph Duplessit n'existe pour cette attaque. Les corps des 27 autres militaires ayant disparu, seul un acte de disparition fut dressé par le gouverneur de la colonie.Il a fallu un acte du tribunal pour que les décès soient officiellement déclarés près d'un an... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mars 2008

Les sociétés secrètes

En farfouillant dans les archives judiciaires, cours d'assises, je suis tombée sur un procès pour participation à des sociétés secrètes en 1850.   Le 10 novembre 1850,   Jean Benoist, journalier à Grenelle près de Paris, Jean Jacques Delorme, ancien notaire demeurant à Saint Aignan, sont accusés d’avoir fait partie, fin 1848, de la société secrète fondée à Paris sous le titre de la solidarité républicaine et d’avoir participé à des réunions politiques interdites à Saint Aignan. La solidarité... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
24 février 2008

Recyclage à la mode archives départementales

Rien ne se perd, tout se réutilise aux archives départementales !!!! C'est un des paradoxes des archives. D'une part, des archivistes, en leur temps, ont conduit au pilon des séries complètes d'archives, car ils ne leur trouvaient aucune importance !!!! ça me fait mal rien que d'écrire ces mots !!!D'autre part, des documents non jetés sont recyclés dans un autre but : en général, ils servent de chemise à d'autres documents !!!!Et c'est comme ça qu'en farfouillant dans les archives judiciaires (encore elles) je me suis rendue compte... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]