28 juillet 2017

Oh !! Une philomène

Non, je ne rejoins pas le gang des "Philomène". Je n'ai aucune Philomène sur mon arbre. Mais là, puisque je viens d'en trouver une, je ne peux pas ne pas faire un petit clin d'oeil aux membres du gang !! Tout commence à Onzain, le 16 mars 1893, à trois heures du matin. Rosalie Angélique Cothereau, vingt-cinq ans, célibataire, domestique dans la commune, accouche chez son père, Jean Stanislas Cothereau. Je serais bien d'avis qu'il faut lui offrir une paire de lunettes à ce grand-père, car, bien qu'il assiste à l'accouchement, ce... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

27 juillet 2017

La maison Pavy, Andriveau, Schoeffer et Pelletier

Marie Elisabeth Thuault est bien embêtée. Elle vient de recevoir une lettre de la maison Pavy, Andriveau, Schoeffer et Pelletier, qui l'informe qu'elle est héritière. Mais de qui ? Pour le savoir et toucher l'héritage, elle doit signer le contrat de révélation que les généalogistes successoraux lui ont adressé. Où est le problème ? Le problème, c'est que nous sommes en 1913 et qu'à l'époque, une femme ne peut ni recueillir une succession, ni signer un contrat de révélation (aliénant une partie de la succession au profit des... [Lire la suite]
26 juillet 2017

Hivert interdit

Certaines femmes n'ont vraiment pas la vie facile. C'est le cas d'Aurélie Pascaline Habert de la Chapelle-Vendômoise. Aurélie Pascaline a épousé Pierre Edouard Valère Hivert le 3 février 1869, et, de ce mariage, sont nés trois garçons : Edouard Valère Armand, le 15 juin 1870, Théophile, surnommé Raymond, le 6 janvier 1874, et Anselme, le 20 juillet 1885. Cela aurait dû être une belle famille, ce ne sera pas le cas. Les trois garçons sont idiots, depuis la naissance. Nous sommes le 22 mars 1923. Aurélie Pascaline a soixante-quinze... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 15:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juillet 2017

De fil en aiguille

Je ne sais jamais où va me mener une recherche. La lecture d'un jugement sur requête du 22 mai 1919 m'a permis de faire un petit voyage généalogique de fil en aiguille. Ce jour-là, Louis Georges Eugène, propriétaire à Paris, souhaite faire rectifier son état-civil. Rien de bien particulier. Le jour de sa déclaration de naissance, à Blois, le 8 août 1844, l'officier de l'état civil a écrit que le nom de son père était Deparisis de Zevalos et les prénoms de sa mère, Marie Charlotte Heloisien. En réalité, le nom devrait s'écrire de... [Lire la suite]
23 juillet 2017

Mes dimanches généalogiques : Les églises de mes ancêtres - les protestants

Suite à l'article d'hier, je me suis penchée sur les lieux de culte de mes ancêtres, à commencer par les protestants. Ils étaient de Seine-Maritime. Pour mes ancêtres les plus anciens, il ne reste plus rien. Les temples ont été détruits lors de la révocation de l'édit de Nantes. Pour les plus récents, j'ai interrogé ma mémoire vivante, ma mère. Ma grand-mère paternelle, bretonne native de Plougasnou, était protestante. Elle emmenait mon père enfant, totalement athée, au temple, le dimanche. Ils vivaient à Sanvic. Cela ne devait... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 juillet 2017

Que reste-t-il de nos ancêtres ?

Aujourd'hui, que reste-t-il de nos ancêtres ? Quelques actes d'état civil, de registre paroissial, d'actes notariés ou autres écrits conservés aux archives départementales, communales, nationales et dans nos archives privées Quelques photos pour les plus récents Parfois un ou plusieurs objets : médaille, livre, bibelot ou meuble Et ? De ces choses que nos ancêtres ont touché, vu, respiré et qui ne nous appartiennent pas, il n'en reste pas tant que cela. Les tombes des plus anciens de nos arbres n'existent plus. L'école... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juillet 2017

A nos morts

Ce matin, en parcourant les réseaux sociaux, je suis tombée sur cet article :   What Our Ancestors' Deaths Can Teach Us About Their LivesLynn Serafinn explains the importance and challenges of including death information in your family tree, and discusses 10 causes of death in 19th century. When I was a child, my Trentino-born father frequently used to say, 'Never forget, Lynn: our ancestors were survivors. You come from a long line of survivors.http://trentinogenealogy.com Avec un bon dictionnaire, cette saine lecture... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 12:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 juillet 2017

La folie de Théophile

La grande guerre, comme toutes les guerres, a permis de faire évoluer la médecine. C'est sur les champs de bataille que les  découvertes médicales et chirurgicales les plus importantes ont été faites depuis ....... que l'homme fait la guerre. Chaque guerre permet aux services de santé des armées de s'améliorer, d'évoluer, pour que, ensuite, ces découvertes soient appliquées au monde civil. C'est bien le seul "avantage" que je vois aux guerres. Si je dois faire le bilan positif-négatif des conflits, je ne crois pas que ces... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
18 juillet 2017

Idiot or not Idiot

Lors de la première guerre mondiale, les pertes sont tellement énormes que, pour remplacer les soldats disparus, toutes les méthodes possibles sont utilisées. La première est tout simplement de vérifier si les réformés pour maladie grave, sont réellement malades. Le 16 avril 1917, le sous-préfet de Vendôme demande une vérification, par la gendarmerie, de l'état de santé de Kleber Laroche, exempté pour idiotisme. Le 21 avril, le brigadier Auguste Eugène Guillon et le gendarme à cheval Rémy Vidon, se rendent à Saint-Amand,... [Lire la suite]
17 juillet 2017

Le dernier voyage d'Ulysse

Ulysse Séraphin Mandard est clerc de notaire, lorsqu’il est appelé, sous les drapeaux, le 22 février 1915, par le décret de mobilisation générale. Il a vingt-huit ans et intègre le 169e régiment d’infanterie. Sa guerre durera moins d’un an. Il est tué le 12 janvier 1916 au Bois le Prêtre, si tristement célèbre. Six ans plus tard, il va entamer son dernier voyage. Le 16 juillet 1922, son cercueil et sa dépouille rejoignent le vingt-troisième convoi mortuaire pour le Loir-et-Cher. Il part de Brienne-le-Château, dans l’Aube, à bord du... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,