20 mai 2016

Le clocher de Saint Genou

Le soir du 28 mai 1767, entre onze heures et minuit, une tempête effroyable s'abat sur le bourg de Selles Saint Denis. Des éclairs, du tonnerre et d'un coup, un énorme tourbillon s'empare du clocher de la chapelle de Saint Genou et le couche sur le côté en épargnant la chapelle. La pointe du clocher tombe du côté du prieuré, au pied de la chapelle et la croix s'enfonce dans la terre sur cinq pieds. Le coq servant de girouette est projeté sur la maison d'Antoine. Le pied du clocher est renversé du côté de la place. Cette... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 mai 2016

Les os d'Etienne

Le  26 décembre 1728, Etienne Berger, domestique de Gaspart Louis Meunier, des grands moulins (ou Gaspart Louis, meunier des grands moulins), s'est noyé sous le pont de la Ferté Imbault. Le 26 décembre, jour de sa fête, la Saint Etienne. On retrouve son corps en juillet 1729 enterré dans le sable de la Briquerie, ou plutôt ses ossements. Ils sont amenés, enveloppés dans un suaire, au curé de la Selles Saint Denis, le 12 juillet, vers midi. Il a été reconnu grâce à ses vêtements. Il est inhumé le jour même.
18 mai 2016

Les aléas du conseil de révision

Le service militaire n'existe plus, mais ceux qui l'ont connu se rappellent les ficelles plus ou moins efficaces en vogue pour se faire exempter. Cela a toujours existé et le conseil de révision en général démasque rapidement les mystificateurs. Au palmarès des "excuses" bidons, on trouve la faiblesse de constitution. J'ai vu des bouchers, des forgerons, des bûcherons, des terrassiers faisant état d'une faiblesse de constitution !!! quand on connaît l'activité physique de leur métier, on peut avoir des doutes. Le conseil de... [Lire la suite]
16 mai 2016

La catastrophe de Critot

Les chemins de fer ont joué un rôle important mais totalement désorganisé durant la guerre de 1870 : transport de troupes et de ravitaillement, évacuation des blessés......... sans compter les gares transformées en ambulances. Évidemment, il y a eu des catastrophes ferroviaires avec son lot de morts et de blessés, mais la censure de l'époque rend difficile la recherche d'informations. Le 3 octobre 1870, La 8e compagnie du 20e bataillon de chasseurs à pied part rejoindre l'armée de la Loire par le chemin de fer. En gare de Critot,... [Lire la suite]
14 mai 2016

La chasse au gaspi du curé de Nouan

Le 14 octobre 1765, Claude César Moreau, maître de la poste de Nouan, est inhumé dans la nef de l'église en présence de sa famille. Et le curé tient les comptes : A l'enterrement il y avait dix prêtres et autant au service. Le curé a pris trois livres par prêtre. Il y a eu vingt-deux livres de cire et vingt-quatre livres d'argent d'offrande. On lui a donné quatre-vingt messes à dix sols La cire a coûté dix sols et il l'a vendue quarante sols à la fabrique................. ce fut un enterrement bénéfique pour le curé à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2016

Un anglais au milieu du désastre de Sedan

La bataille de Sedan, c'est 120 000 français contre 190 000 Allemands, le 1er septembre 1870. Cette bataille n'est pas une bataille comme les autres car elle va provoquer un tournant important dans l'histoire de la France. Le 1er corps bavarois attaque le village de Bazeilles à quatre heures du matin et va s'y prendre à trois fois avant de réussir à l'enlever. La population y est massacrée sans pitié. Le maréchal de Mac Mahon est grièvement blessé à sept heures et le passage du commandement va bien être le reflet de l'époque :... [Lire la suite]

12 mai 2016

Cachou pâle

On ne dira jamais assez l'importance des nuances de couleur. En 1916, le pantalon d'été des gendarmes initialement décrit "en coutil gris" doit être modifié en treillis couleur kaki nuance cachou pâle. D'un coup, on le regarde d'un autre oeil, ce porteur de pantalon "cachou pale" !!!!  
Posté par plumesquale à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2016

Herboriste ambulant

Evidemment, il y a peu de détails excepté la profession donc : Si quelqu'un cherche l'acte de décès d'un herboriste ambulant, il y en a un à Chaon. Le 28 août 1881, à Chaon en Loir et Cher, Mathieu ou Mathé, soixante-dix ans environ, est décédé chez le sieur Louis Rousselet à la Varenne. Il était herboriste ambulant. Voilà, c'est fait.
Posté par plumesquale à 09:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 mai 2016

Etre médecin militaire.

Déjà, il faut être docteur puis subir une première épreuve sérieuse pour être admis comme élève militaire au Val-de-Grâce. Pendant une année, l'heureux gagnant est spécialement exercé à la pratique de la médecine et de la chirurgie et à la pratique des opérations. Puis il doit subir de nouvelles épreuves très sélectives. S'il les réussit, il est promu aide-major et donne un certain nombre d'années au service des corps de troupes ou des hôpitaux. Puis il devient médecin-major. Et troisième épreuve, qualifiée "d'épreuves... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
08 mai 2016

Aux inconnus.................

Nous sommes "habitués" aux inconnus des guerres. La flamme au soldat inconnu nous permet de leur rendre hommage, chaque année, aux dates anniversaires. Et chaque guerre a son lot d'inconnus trouvés morts sur les bords des chemins, sur les champs de bataille ou dans les ambulances et hôpitaux. Pas de papiers pour les identifier. Parfois un lambeau d'uniforme permet au moins de savoir dans quel camp était cet inconnu. Morts inconnus inhumés avec les soldats connus et dont le nom, le vrai, est sanctionné d'un "disparu" sur les... [Lire la suite]