16 avril 2009

Honni soit qui mal y pense

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:1; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:0 0 0 0 0 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1610611985 1073750139 0 0 159 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal ... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 11:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 mars 2009

Je suis furax

Je suis furax et je hurle (enfin à l'intérieur !!). Contre qui ? contre des générations d'archivistes qui ont détruit ce qui ne leur semblait absolument pas intéressant et qui nous manque maintenant .Qu'est-ce qui a disparu ? les jugements déclaratifs de décès des soldats de la guerre 14-18, le jugement sur les pupilles de la nation de cette même guerre, les registres de crimes et délits du XIXe et du XXe................ ça, c'est seulement la liste du jour mais il y en a quasi toutes les semaines !!!!Par contre, on n'a pas détruit... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 22:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 février 2009

noyage étrange

Acte trouvé par Delphine, stagiaire 2009 François Roulleau est décédé. Son inhumation a lieu le 18 avril 1710 à Thoré la Rochette. Rien d'anormal jusque là. Mais le curé est prolixe. Évidemment, pour inhumer en terre consacrée, il doit fournir des justifications à sa hiérarchie. Alors il explique que : François Roulleau, dans sa maladie, a reçu les saints sacrements de pénitence et d'extrême onction et qu'il est mort par accident, noyé dans le transport d'une violente fièvre. A vos hypothèses... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 janvier 2009

2009

ça y est !!!! 2008 est parti et 2009 est arrivé avec son cortège de bonnes résolutions et de projets. Il faut en avoir des projets pour avoir envie de continuer à avancer.Alors si je liste mes projets généalogiques bien sur, pour 2009, cela donne ça :mettre en ligne memorial41.fr avec si j'y arrive, une base de données des soldats morts dans le Loir et Cher ou du Loir et Cher, morts au loin. Booster genealpro et mettre sur pied un réseau de travail efficace continuer la formation bien sur, en proposant des modules totalement... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 novembre 2008

Treize francs cinq centimes

Les transcriptions d'actes de décès recèlent parfois des détails étonnants où les sentiments se mêlent aux réalités de la vie administrative sans que l'on sache très bien où finissent les premiers, où commencent les seconds.Le 2 juin 1874, Hachille Trecul (avec un H, et oui), infirmier, premier soldat de visite à l'hôpital militaire de Philippeville, en Algérie, s'est noyé dans la mer, à sept heures du soir, alors qu'il se baignait avec un de ses camarades.C'est le directeur de l'hôpital militaire qui rédige l'acte de décès, en... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 septembre 2008

Mieux vaut tard que jamais

Eh oui, mieux vaut tard que jamais comme le dit le diction !!!!Le 28 octobre 1846, Sylvain Chicault se décide enfin à épouser la mère de ses enfants qu'il reconnait le même jour. Il faut dire que ceux-ci sont nés le 29 novembre 1830 pour Marie Louise, le 20 avril 1833 pour Etienne et le 28 septembre 1834 pour Louis. Et le comble, c'est lui qui a déclaré leur naissance à la mairie, naissance d'un père inconnu !!!Bon, ce monsieur était veuf depuis 1828, la morale est donc, un petit peu, sauve.Et pourquoi ce mariage si tardif ?... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 septembre 2008

enfant abandonné sans l'être

1898, Adolphe Couvreur veut se marier et il doit donc fournir toutes les pièces d'état civil le concernant.Problème : Adolphe Couvreur est né à Paris, en mai 1870 et comme tout le monde le sait (surtout ceux qui font des recherches à Paris), l'état civil parisien a été détruit lors de la commune.Malheureusement l'acte de naissance de Adolphe n'a pas été reconstitué. Probablement à cause de son histoire, à la fois triste et malgré tout pleine d'amour.Né le 16 mai 1870 rue Monge, à Paris, Adolphe a été confié à une nourrice, Rosalie... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juillet 2008

Les listes yahoo et google

En généalogie, ce ne sont pas les listes qui manquent. Sortes de forums simplifiés où les inscrits peuvent dialoguer sur des thèmes bien précis : liste nimegue, liste heredis, liste archimili sans compter les listes départementales généalogie 45, généalogie 76 etc.......On appelle cela des listes parce que les messages postés apparaissent sous forme de listes chronologiques. Pas très agréable au visuel et pas très pratique si on ne suit pas tout ce qui se passe tous les jours.Ces listes sont là pour l'entraide : entraide dans les... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2008

Très cher banc

Le 15 mars 1716, à l'appel de la cloche, l'assemblée des paroissiens de Vallières les Grandes s'est réunie pour statuer sur le sort du .............................. banc de la veuve Trollé.Les fabriciers en charge de la paroisse, gérant le patrimoine mobilier et immobilier, ont réquisitionné cette assemblée. La veuve Trollé, depuis la Saint Michel 1698, soit quand même depuis 18 ans, n'a pas payé l'usage de son banc !!!! Malgré la sommation qui lui a été faite, et le rappel de cette sommation, à trois reprises, durant la messe, elle... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 juillet 2008

Déclaration de grossesse en urgence

Sous l'ancien régime, le bon roi Henri II décréta, dans l'édit de Blois, que les femmes célibataires ou veuves, grosses des oeuvres illégitimes (pour faire simple : futures mères célibataires), devraient faire une déclaration de grossesse, devant un juge royal, accompagné de deux témoins.Une copie de cet acte était donnée au curé, et les contrevenantes à cet édit risquaient l'amende, le fouet et la roue.Pourquoi un tel édit, stigmatisant largement les mères célibataires (rappelons qu'il y en a toujours eu, de tous temps et sous tous... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]