24 mai 2016

Juillet 1789, la foudre frappe

28 juillet 1789, une heure et demie de l'après-midi, le temps est nuageux et inconstant sur la paroisse de Fougères sur Bièvre. Cela fait six semaines qu'il pleut de manière continue. Dans le lointain, on entend le tonnerre et soudain, d'un petit nuage part un affreux coup de tonnerre suivi de trombes d'eau et de grêles qui s'abattent sur la grosse tour ronde du château. La barre de fer qui soutient la girouette de la tour divise l'éclair en deux. Une partie de cet arc électrique (air électrique) s'abat sur la toiture de la... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mai 2016

un passant de soixante et quelques

Difficile pour un anonyme inconnu de tous d'être enterré en terres consacrées. Difficile mais pas impossible....... il suffit souvent que quelqu'un l'ait vu se signer devant la croix ou ait manifester un sentiment religieux pour que le curé accepte de l'accueillir parmi ses défunts paroissiens. C'est le cas de ce passant d'environ soixante et quelques années dont on ne connaît que le prénom, Jean. Il est inconnu à Salbris mais a plusieurs fois logé dans l'auberge de Thomas Siré. Tout ce que l'on sait de lui c'est... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2016

dérangé fou furieux

Pierre Lemaire est vigneron à Suèvres, paroisse Saint Lubin. Il a cinquante ans.... et il a l'esprit dérangé et furieux !!! Il est enfermé pour cela dans la prison de Menars sur ordre du bailli en attendant de le transférer dans une maison de force où il doit être "renfermé". Mais visiblement sa crise de folie furieuse lui est fatale car il décède dans la prison le 19 avril 1763.  
Posté par plumesquale à 12:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 mai 2016

Demandes diverses et variées

En vingt-trois ans de carrière, j'ai eu toutes sortes de demandes de recherches. Évidemment, la très grande majorité concernait la généalogie d'une famille ou d'une demeure sur des périodes plus ou moins étendues. Mais une minorité de demandes m'ont été faites d'un genre différent. Je dois reconnaître qu'à la lecture du courrier du client, j'ai parfois eu un "bug" ........... relire la lettre pour être sure d'avoir bien lu et bien compris .............. et un intense réflexion : "comment faire la recherche ?" et surtout "est-ce que... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mai 2016

Le clocher de Saint Genou

Le soir du 28 mai 1767, entre onze heures et minuit, une tempête effroyable s'abat sur le bourg de Selles Saint Denis. Des éclairs, du tonnerre et d'un coup, un énorme tourbillon s'empare du clocher de la chapelle de Saint Genou et le couche sur le côté en épargnant la chapelle. La pointe du clocher tombe du côté du prieuré, au pied de la chapelle et la croix s'enfonce dans la terre sur cinq pieds. Le coq servant de girouette est projeté sur la maison d'Antoine. Le pied du clocher est renversé du côté de la place. Cette... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 mai 2016

Les os d'Etienne

Le  26 décembre 1728, Etienne Berger, domestique de Gaspart Louis Meunier, des grands moulins (ou Gaspart Louis, meunier des grands moulins), s'est noyé sous le pont de la Ferté Imbault. Le 26 décembre, jour de sa fête, la Saint Etienne. On retrouve son corps en juillet 1729 enterré dans le sable de la Briquerie, ou plutôt ses ossements. Ils sont amenés, enveloppés dans un suaire, au curé de la Selles Saint Denis, le 12 juillet, vers midi. Il a été reconnu grâce à ses vêtements. Il est inhumé le jour même.

18 mai 2016

Les aléas du conseil de révision

Le service militaire n'existe plus, mais ceux qui l'ont connu se rappellent les ficelles plus ou moins efficaces en vogue pour se faire exempter. Cela a toujours existé et le conseil de révision en général démasque rapidement les mystificateurs. Au palmarès des "excuses" bidons, on trouve la faiblesse de constitution. J'ai vu des bouchers, des forgerons, des bûcherons, des terrassiers faisant état d'une faiblesse de constitution !!! quand on connaît l'activité physique de leur métier, on peut avoir des doutes. Le conseil de... [Lire la suite]
16 mai 2016

La catastrophe de Critot

Les chemins de fer ont joué un rôle important mais totalement désorganisé durant la guerre de 1870 : transport de troupes et de ravitaillement, évacuation des blessés......... sans compter les gares transformées en ambulances. Évidemment, il y a eu des catastrophes ferroviaires avec son lot de morts et de blessés, mais la censure de l'époque rend difficile la recherche d'informations. Le 3 octobre 1870, La 8e compagnie du 20e bataillon de chasseurs à pied part rejoindre l'armée de la Loire par le chemin de fer. En gare de Critot,... [Lire la suite]
14 mai 2016

La chasse au gaspi du curé de Nouan

Le 14 octobre 1765, Claude César Moreau, maître de la poste de Nouan, est inhumé dans la nef de l'église en présence de sa famille. Et le curé tient les comptes : A l'enterrement il y avait dix prêtres et autant au service. Le curé a pris trois livres par prêtre. Il y a eu vingt-deux livres de cire et vingt-quatre livres d'argent d'offrande. On lui a donné quatre-vingt messes à dix sols La cire a coûté dix sols et il l'a vendue quarante sols à la fabrique................. ce fut un enterrement bénéfique pour le curé à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 13:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mai 2016

Un anglais au milieu du désastre de Sedan

La bataille de Sedan, c'est 120 000 français contre 190 000 Allemands, le 1er septembre 1870. Cette bataille n'est pas une bataille comme les autres car elle va provoquer un tournant important dans l'histoire de la France. Le 1er corps bavarois attaque le village de Bazeilles à quatre heures du matin et va s'y prendre à trois fois avant de réussir à l'enlever. La population y est massacrée sans pitié. Le maréchal de Mac Mahon est grièvement blessé à sept heures et le passage du commandement va bien être le reflet de l'époque :... [Lire la suite]