14 février 2008

4 000 français luttèrent contre 25 000 prussiens

Dans la commune d'Azé, dans le Loir et Cher, 45 soldats français ont été tués au combat.Le 31 décembre 1870, Bayol, un garde mobile du Lot et trois soldats qui ne purent être identifiés, ont été les premiers inhumés dans ce cimetière.Les nommés Pilot et Boule, victimes du même combat, ont été enterrés directement sur le champ de bataille, au hameau de la Papetière.Victime du même combat, le lieutenant Rohaut a été inhumé séparément, dans le cimetière, où sa famille lui a fait élever un monument funéraire.Le six janvier 1871, sur le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:56 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 février 2008

Bases de données

Comme je le disais précédemment, depuis que je fais de la généalogie et surtout depuis que je suis généalogiste professionnelle, j'ai accumulé les données sous toutes leurs formes possibles.Des blocs notes entiers, des cahiers et des négatifs photos (ça c'est pour l'âge de pierre), des pages d'acte, des fichiers gedcoms, des fichiers excel, des fichiers access (ça c'est pour l'âge de l'informatique) dans lesquels se trouvent des généalogies, complètes ou fragmentaires, des listes d'actes de naissance, baptême, mariage, décès et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 février 2008

Certificats de décès

Normalement, dans l'Etat civil français, on ne trouve jamais de mention de religion, de justice ou de cause du décès. La neutralité de l'Etat civil doit être parfaite.Mais il arrive que cette neutralité soit mise à mal, à notre grand plaisir, par des maires peu au fait de la législation ou bien un brin négligeant.En farfouillant dans les registres de décès, il arrive parfois que l'on tombe sur les certificats de décès qui ont servi à rédiger l'acte et qui auraient du être détruits depuis longtemps.Ces certificats étaient établis par... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:40 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 février 2008

Mes archives privées

Puisque j'ai parlé de vos archives privées, maintenant, je vais parler des miennes.Je n'en ai pas. Ou plutôt, je croyais ne pas en avoir. Et ce n'est pas la même chose.Mes parents ont quitté leur région d'origine peu de temps après leur mariage, à une époque où l'on ne s'encombrait pas d'autre chose que de l'essentiel, surtout avec un bébé de quelques mois.Les "archives familiales" sont donc restées sur place et ont disparu. Indifférence familiale principalement. Déménagements funestes aussi (c'est fou ce que l'on jette lors... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:35 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 février 2008

Les archives privées

Comme leur nom l'indique, ce sont des archives qui appartiennent à des personnes privées, comme vous et moi. On y trouve beaucoup de choses : des papiers de famille, des collections de faire-part que la grand-mère avait soigneusement gardé sur toute la famille, les coupures de presse du tonton sportif, les jolies images des communiants avec la petite phrase gentille et la date de la communion avec le nom du communiant, des photos, des lettres personnelles, des cartes postales de vacances, les livrets militaires des hommes de la... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 16:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 février 2008

Ile Saint Louis du Sénégal

François Louis Amédée Mouchard de Chaban, est décédé le 7 février 1873 à l'Ile Saint Louis du Sénégal. Il était lieutenant à l'escadron de spahis Sénégal, âgé de 28 ans. Il est déclaré mort chez lui, on en ignore la cause. Mort loin de sa terre natale et de ses parents Charles Louis Marie Mouchard de Chaban et Louise Palmyre Seguin de la Salle, vivant à Vendôme, dans le Loir et Cher. Mais qu'est-ce que l'Ile Saint Louis du Sénégal ? Et que faisait là-bas un escadron de spahis ?Le terme de spahis dérive d’un mot turc qui... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:09 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


06 février 2008

De l'âge de pierre à l'âge du net - suite

Dès que le progrès informatique m'a ouvert de nouvelles perspectives de travail (et d'amélioration de mes méthodes de travail surtout), je me suis tournée vers le net.Un truc bizarre le net, enfin au début. Bon, une adresse mail et un modem, là, c'était simple. Mais très vite s'est révélé l'importance d'avoir un site internet.Pourquoi ? Et bien pour pouvoir toucher une nouvelle clientèle : celle qui passe son temps sur son ordinateur et sur le net, celle qui ne lit pas les revues de généalogie, celle qui habite loin de chez moi et n'a... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 février 2008

De l'âge de pierre à l'âge du net

Lorsque j'ai commencé à travailler comme généalogiste, les documents que l'on consultait étaient soit des originaux, soit des microfilms.Pour les originaux, je m'installais à une table et je commençais mes recherches. Papier et crayon, donc je relevais tous les évènements qui me semblaient correspondre à ma recherche. Et je remplissais des blocs et des blocs de notes, de dates et d'évènements, de références de document et d'impasses.Sur tout ce que je notais, on peut dire que près de 20% était constitué de fausses pistes éliminées au... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 février 2008

Sacré Paul Pietri

En farfouillant dans les archives judiciaires, dossiers de procédure, j'ai trouvé un document qui n'avait rien à faire dans la liasse !!! si quelqu'un le cherche, il n'est pas près de le trouver !!!! Il s'agissait des récidives de 1870.S'y trouve la liste des "criminels" récidivistes avec leur pédigrée. Et en feuilletant ce registre, j'ai fait la connaissance de Paul François Pietri, natif de Sartene en Corse.Arrêté en 1870 à Blois pour infraction au ban, il a été condamné à 6 mois de prison. Et ce n'était pas la première... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 16:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 février 2008

Un temps que les moins de vingt ans.....

Je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.............. non non, ce n'est pas la chanson, ce sont les archives départementales. Lorsque j'ai débuté le farfouillage dans les archives, il n'y avait pas de limitation de documents et pas d'horaire de levée. Il n'y avait qu'un seul lecteur de microfilm alors on pouvait consulter les registres paroissiaux directement avec les originaux. Vous vouliez un document, hop, on allait vous le chercher. Vous pouviez même garder d'un jour sur l'autre les... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 22:04 - - Commentaires [3] - Permalien [#]