10 novembre 2017

Geneathème - la qualité

Après vérification, la journée mondiale de la qualité, c'est le 10 novembre donc... me voilà. Je ne vais pas reprendre les articles déjà écrits sur le sujet : reprendre sa généalogie depuis le début, relire les actes, tout lire... cela me donnerait l'impression de radoter (oui, je sais, cela ne m'empêche pas de radoter quand même, mais pas aujourd'hui ni sur ce sujet). Je vais parler de la qualité du rendu d'un dossier généalogique par un professionnel, ou du moins, de la qualité que j'estime être normale de trouver dans un... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 novembre 2017

Lecture d'un acte - le mariage encore

Continuons à nous promener dans le registre de mariage de Romorantin, 1MIEC 194 R8. Je ne vais pas bien loin puisque sur la page 282, acte 65, je trouve tout de suite des compléments pour mon petit laïus sur les autorisations de mariage. 1 MIEC 194 R8 - Registre d'état civil. Mariages - 1861 - 1884 - Archives départementales du Loir-et-CherRegistre d'état civil. Mariages 1 MIEC 194 R8 1861/1884 1861 - 1884 registre d'etat civil ROMORANTIN-LANTHENAY (Commune de) Mariagehttp://archives.culture41.fr   Comme dit... [Lire la suite]
08 novembre 2017

Lecture d'un acte - le mariage suite

Hier, nous avons vu un acte normal, pour la suite, nous allons pister les actes présentant des particularités à ne pas manquer. Autant rester au même endroit, Romorantin, toujours sur le même registre : 1MIEC 194 R8. Page 282, acte n°64, examinons à la loupe, le mariage de Jean Baptiste Bezeau et Marie Huet. La mention en marge "veuf et fille" signifie tout simplement que le marié est veuf et la mariée célibataire. Jean Baptiste Bezeau est veuf, de Rosalie Tissier, mais le maire a omis d'indiquer son décès, alors qu'il a bien... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 15:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 novembre 2017

Lecture d'un acte - le mariage

Ah, le mariage, l'acte de mariage, le saint Graal que recherche tous les généalogistes, débutants ou non, car il est réputé contenir le plus de renseignements généalogiques. C'est vrai. Et comme pour l'acte de naissance, il existe plusieurs lecture d'un acte de mariage. Par contre, il existe beaucoup de nuances dans les actes de mariage, beaucoup plus que dans les actes de naissance, ce qui va nécessiter la lecture de plusieurs actes de mariage pour bien en comprendre la complexité et la richesse. J'ai puisé cette fois dans l'état... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 novembre 2017

Traiter humainement

Le petit François Michel David aura bientôt neuf ans. Il est né le 25 mars 1836 et nous sommes le 5 décembre 1844. Sa mère, Thérèse Berger, est morte le 1er décembre 1838. Son père, Michel David, a attendu quatre ans pour se remarier. Il est malheureusement décédé deux ans plus tard, le 28 janvier 1844. A la mort de son père, ils sont quatre enfants mineurs, l'aîné, Michel, est majeur depuis peu. Jean Pierre à dix-huit ans, Marie Louise, seize ans, Augustine, douze ans, et enfin François Michel, huit ans. C'est François Berger,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2017

Lecture d’un acte – la naissance

Un acte, cela peut se lire de plusieurs manières : À la hussarde, un regard vite fait et hop, on passe au suivant, A l’essentiel, les renseignements directes sont recherchés, trouvés et hop, on passe au suivant, A fond, le moindre mot est étudié, analysé, gardé et enregistré. Comment avez-vous lu les vôtres ? Prenons l’exemple d’un acte de naissance de la commune de Baillou, dans le Loir-et-Cher, 1 MIEC 12 R2 page 166 numéro 9. La lecture à la hussarde donne : « Adolphe Louis Menand, né le 23 septembre... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

04 novembre 2017

La couleur de mes ancêtres

Lorsque je pense à mes ancêtres, et au passé plus largement, le film qui défile sous mes yeux est en noir et blanc, avec nuances de gris parfois et plus rarement sépia. La faute aux photos ? Probablement. Mais aussi aux églises qui, aujourd'hui, ne sont que couleur de pierre, excepté les vitraux. Sur une photo de 1918 regroupant ma famille bretonne, je pourrais même croire être d'origine sénégalaise, tant leur peau est sombre. C'est la faute au temps qui passe sur le support carton, bien sûr. Je n'ai pas encore trouvé la moindre... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 11:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2017

Toujours se réinventer, mais pas n'importe comment

S'il y a bien une profession qui doit constamment évoluer et se réinventer, c'est bien la profession de généalogiste familiale. Mais pas n'importe comment !!! Les choses évoluent très vite dans le milieu de la généalogie. Après des années d'immobilisme pépère où l'état civil et le registre paroissial régnaient en maître, la roue informatique doublée de la roue internet pousse le métier à changer de méthodes de travail, de "produits" à proposer au client, de matériels, même, de travail. C'est mieux pour le généalogiste... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
01 novembre 2017

Le temps, cruel adversaire des vivants et des morts

En ce jour de Toussaint, où nombreux sont ceux qui ont fleuries les tombes de leur famille, une petite ballade dans le cimetière semble de circonstance. Aujourd'hui, le cimetière ressemble à un grand jardin, fleuri de toutes parts. Les tombes sont propres et entretenues (les gardiens du cimetière y veillent). Mais le temps fait son oeuvre, qui efface peu à peu le souvenir. L'eau est un des principaux acteurs partenaire du temps qui passe.   Par la rouille, elle attaque et corrode le métal des croix, les amputant parfois... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 octobre 2017

Le destin de Jeanne Marie - mort pour la France

Voilà Jeanne Marie qui se retrouve seule avec un bébé à élever. Elle va rester seule jusqu'au 20 juillet 1909, date à laquelle elle épouse Joseph Closier, à Pleboulle. Il a trente ans, elle en a vingt-cinq. Il est de Pleboulle, mais aussi de la famille de Jean Marie Germain. Sa grand-mère est une Charlot. Ils sont cousins issus de germain. Le père, Jules Auguste, est journalier. Avec sa femme, Elisabeth Sicot, ils vont avoir cinq enfants. Elisabeth décède la première, le 3 décembre 1896. Joseph a dix-sept ans. Le père meurt le 29... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,