24 septembre 2017

A mes ancêtres perdus

Faire sa généalogie, c'est, en quelque sorte, ressusciter les morts. Imaginez-vous, individu lambda. Vous avez mené votre vie comme vous l'avez pu, au gré des aléas de l'histoire de votre époque et vous êtes mort. Le temps a passé et votre souvenir s'est effacé de toutes les mémoires. Vous n'avez rien inventé de génial, vous n'avez rien écrit d'impérissable, vous n'avez pas révolutionné votre époque, tout comme des millions d'autres compatriotes. Il ne reste plus aucune trace de vous, pas même une pierre tombale au cimetière, pas... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 septembre 2017

Souvenirs souvenirs, mes Leroux

En rangeant mes dossiers, je suis tombée sur celui des Leroux. Quoi de plus français que ce nom ? Leroux. C'est aussi un de mes plus anciens dossiers et mon premier dossier bilingue. J'avais été contactée par un Leroux d'Afrique du Sud, descendant de Leroux du Loir-et-Cher, ayant émigré de l'autre côté de la planète, après la révocation de l'édit de Nantes. Sa demande était simple : "existe-t-il encore des porteurs du nom de sa famille, en France ?" Simple en partie car cela demandait de faire une généalogie descendante du nom... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
21 septembre 2017

Erreur de jeunesse

J'ai mis mon arbre généalogique sur généanet, il y a un certain temps déjà. Il n'est pas à jour, je le sais. Il y a des erreurs aussi. J'en trouve de temps en temps, en mettant le nez dans ma généalogie : lectures erronées, données issues de dépouillements non vérifiés, etc. J'ai été contactée par une "cousine" via généanet, qui voulait savoir pourquoi j'avais choisi Jeanne Papouin, née le 20 juillet 1660 fille de François et pas Jeanne Papouin née le 2 mars 1660 fille de Christophe, à Saint Loup du Gast, en Mayenne. Bonne... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 23:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 septembre 2017

Le calvaire du général

Le 2 décembre 1870, c'est la bataille de Loigny ou Loigny-Poupry. Loigny et Poupry sont deux petites communes du Loiret. Elles vont être le théâtre d'une des pires batailles de cette guerre et surtout marquer la défaite de la France face à la Prusse, même si la guerre va continuer encore quelques semaines. En présence, trois corps de l'armée de la Loire : le XVI corps du général Chanzy, le XVIIe corps du général de Sonis et le XVe corps du général des Pallières contre l'armée du grand duc de Mecklembourg. La journée n'est qu'un... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 13:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 septembre 2017

Les débuts chaotiques et sanglants de la Croix Rouge

La guerre de 1870 a été un galop d'essai pour la croix rouge, ou plutôt convention de Genève, qui ne fut malheureusement pas une réussite. Plusieurs médecins présents sur le champ de bataille ou dans les ambulances l'ont mentionné dans leurs "souvenirs". Nombre de médecins et ambulanciers porteurs du brassard de la croix rouge se sont vu arracher cet emblème. Des ambulances sous bannière de la croix rouge ont été attaquées, pillées, et leurs blessés jetés dehors pour faire place aux blessés prussiens. Suivant un observateur... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 septembre 2017

Les JEP - sur la route de Beauval ...... une si jolie petite église

C'est le week-end des Journées Européennes du Patrimoine. Aujourd'hui, je vais mélanger patrimoine vivant et patrimoine architectural,mais ne comptez pas sur moi pour vous faire un cours d'architecture ou de zoologie. Je n'ai pas ces compétences. Il existe, dans le Loir-et-Cher, un endroit magnifique pour les amoureux des animaux et les fervents protecteurs des espèces menacées : le zoo parc de Beauval. J'adore cet endroit. Évidemment, les détracteurs diront que les animaux sont enfermés et seraient mieux en liberté. OK, ils... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 00:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2017

Hôtel-Dieu et compagnie, les enfants

Les deux lieux de soin de la ville Blois, l'Hôtel-Dieu et l'Hospice, recevaient également des enfants. En ce qui concerne l'hôtel-dieu, les enfants malades et blessés y étaient soignés, comme les adultes, en fonction de la gravité de leur état et de la pauvreté de leur bourse. Mais une autre catégorie d'enfants se trouvait à l'hôtel-dieu, les nouveaux-né. C'est en effet à l'Hôtel-Dieu, que les femmes et les filles célibataires, allaient accoucher lorsque leur état de santé ou leur pauvreté, le nécessitait. Suivant le règlement de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 22:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
14 septembre 2017

Hôtel-Dieu et compagnie, la suite

Comment s'organisait les lieux de soin au XIXe siècle à Blois ? Après avoir défini la différence entre l'Hôtel-Dieu et l'Hospice, question malade, il reste à savoir comment se passait la vie dans ces lieux de souffrance et de passage. Le règlement intérieur qui suit date de 1851 et restera tel quel jusqu'en 1904. A l'hôtel-Dieu de Blois, les visites des médecins et chirurgiens ont lieu tous les matins, à sept heures. Les lieux sont dirigés par les religieuses, même si une partie du personnel soignant est laïque. Les patients en... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 23:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 septembre 2017

Seule la rive pour départager

A Blois, au XIXè siècle, il y avait trois types d'hôpitaux : l'Hôtel-Dieu adossé à Saint-Nicolas, l'Hôpital Général adossé à Saint-Saturnin et l'asile d'aliénés. Pour l'asile, c'est simple, il est appelé ou asile départemental ou asile d'aliénés. Pour le reste, c'est plus compliqué. L'hôtel-Dieu est rive droite, l'hôpital général est rive gauche. Sauf que l'Hôtel-Dieu est également appelé hôpital civil et militaire ; et aussi hospice civil et militaire. L'hôpital général est aussi appelé Hôtel-Dieu sur certains plans de la ville,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 septembre 2017

Un rêve, une utopie, une envie..............

En vingt-cinq années d'exercice de la généalogie, je ne compte plus les salons auxquels j'ai participé, toujours comme exposante. Tous ces salons (de généalogie) avaient comme point commun le monde des amateurs et des associations. L'intérêt pour un professionnel est plus que limité : montrer que l'on existe et c'est tout, mais cela fait un peu cher la preuve d'existence. En vingt-cinq années d'exercice de la généalogie, je ne compte plus les salons auxquels j'ai participé, toujours comme exposante. Tous ces salons (de généalogie)... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,