02 avril 2008

Liberté de culte mais conflit de territoire

Cela se passe en 1857.La Révolution est passée et la liberté de culte a été accordée. Liberté ne veut pas dire facilité !!!Voici les aventures de trois religieux : un pasteur et deux curé, dont l'entente était pour le moins pas cordiale du tout. Et voici bien sur la version des deux car qui n'entend qu'un son de cloche...............Version du pasteur de Josnes :Une femme de Villebarou venant de temps en temps au temple et était soignée par sa fille, protestante, faisant parti du "troupeau" de ce pasteur est décédée. Rien ne... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

19 mars 2008

Emouvant et terrible

Aujourd'hui, je suis tombée sur des archives émouvantes et terribles à la fois (Merci Président).Dans les archives d'un hôpital, les papiers personnels jamais réclamés de patients décédés.Emouvant parce qu'en ouvrant ces "portefeuilles" d'époque, c'est toute leur vie que j'ai vu défiler : papiers d'identité, permis de conduire, papiers militaires, photos de famille, calepin gribouillé de notes, chapelet, clés, plaques militaires et même un billet de loterie pour les gueules cassées.Terrible parce que personne ne les a jamais... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 mars 2008

Le massacre de Rach Gia

Dans la nuit du 17 juin 1868, une troupe d'annamites pénétra dans le poste de Rach Gia, en Cochinchine, occupé par 28 militaires du 2e régiment d'infanterie de marine.Un seul militaire, Joseph Duplessit, survécut. Les autres furent tués. Aucune trace autre que le témoignage de Joseph Duplessit n'existe pour cette attaque. Les corps des 27 autres militaires ayant disparu, seul un acte de disparition fut dressé par le gouverneur de la colonie.Il a fallu un acte du tribunal pour que les décès soient officiellement déclarés près d'un an... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 mars 2008

Que faut-il pour être un bon généalogiste familial ? suite

Lorsque l'on discute avec les généalogistes amateurs, ont découvre que ces deux mots "généalogiste" et "amateur" cachent des situations très différentes.Au bas de l'échelle : ceux qui ont fait toute leur généalogie depuis leur fauteuil. Ils ont écrit à quelques mairies, fait travailler les autres via les cercles généalogiques et les réseaux d'entraide et ont reconstitué leur généalogie via internet, geneanet et consoeurs (ou frères) !!!! Et pensent que c'est ça faire de la généalogie !!!! et bien non. Ce n'est pas... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 12:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 mars 2008

Que faut-il pour être un bon généalogiste familial ?

De nombreuses personnes ont fait leur généalogie................. et ont aimé cela. En faire leur métier, ils y pensent parfois, tellement l'expérience a été agréable.Mais cela suffit-il pour être un bon généalogiste ?Et qu'est-ce au fait, qu'un généalogiste professionnel ? Familial j'entends..................Une personne qui fait des recherches pour d'autres personnes.C'est là qu'intervient le premier écueil : est-on capable de faire pour les autres ce que l'on a fait pour soi. En effet, travailler sur sa famille est une chose,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 11:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
14 mars 2008

Le coeur de son frère

Saint Jean Froidmentel, le 23 février 1871, deux hommes de la commune, Etienne Duru, meunier et Hippolyte Barreault, farinier, font à la mairie la déclaration suivante : le 16 novembre 1870, vers le soir, un franc-tireur de la Dordogne, âgé de 25 à 30 ans, a été tué, près de la Cabonnière, sur la commune de Morée, par une balle qui l'a frappée au coeur, tirée par les prussiens.Ses camarades l'ont porté jusqu'au champ, près du moulin de Vernouillet, où ils demeurent et l'y ont inhumé après que son frère lui ait fait extraire le cœur... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 mars 2008

Mais où est passé mon polonais

Je cherche après non pas titine, mais après un polonais. Pas n'importe lequel bien sur, un militaire polonais réfugié en France au début du XIXe siècle.Un peu d'histoire du monde : le 29 novembre 1830, les Polonais se soulèvent contre la domination russe. Le 26 mai 1831, l'armée russe, commandée par le maréchal Diebitsch, inflige aux polonais une écrasante défaite à Ostraiçka. Le 7 septembre de la même année, Varsovie, qui a capitulé la veille, est occupée par les troupes russes qui y font régner "l'ordre".C'est l'exode pour... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:06 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 mars 2008

Les sociétés secrètes

En farfouillant dans les archives judiciaires, cours d'assises, je suis tombée sur un procès pour participation à des sociétés secrètes en 1850.   Le 10 novembre 1850,   Jean Benoist, journalier à Grenelle près de Paris, Jean Jacques Delorme, ancien notaire demeurant à Saint Aignan, sont accusés d’avoir fait partie, fin 1848, de la société secrète fondée à Paris sous le titre de la solidarité républicaine et d’avoir participé à des réunions politiques interdites à Saint Aignan. La solidarité... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:28 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 mars 2008

Porté disparu

De nombreux soldats ont été portés disparus durant la guerre de 1870. Morts et enterrés sans nom. Il y a autant de soldats portés disparus qu'il y a de soldats inconnus inhumés dans les communes de France. Mais parfois, on retrouve certains portés disparus. Louis Paul Leroi, né à Mazangé le 14 janvier 1845, soldat au 73e régiment de ligne, a été engagé dans les premiers évènements de la campagne de France. Il est entré à l'ambulance de la première division du quatrième corps de l'armée du Rhin, le 16 août 1870. Et depuis,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
03 mars 2008

Journée chargée

D'ordinaire, aux archives départementales, c'est calme. Il y a un peu de monde, mais pas trop.Aujourd'hui, c'était la folie !!! vacances des parisiens obligent !!!La salle de lecture était pleine, et ils ont failli mettre le panneau "complet" à la porte d'entrée. Il y a longtemps que cela n'était pas arrivé.Sans compter que le lundi, c'est le jour des habitués : Maryse et sa bande débarquent tous les lundi, c'est réglé comme du papier à musique.Et pourtant, l'ambiance était très agréable. La bonne humeur régnait. Le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]