07 novembre 2008

Treize francs cinq centimes

Les transcriptions d'actes de décès recèlent parfois des détails étonnants où les sentiments se mêlent aux réalités de la vie administrative sans que l'on sache très bien où finissent les premiers, où commencent les seconds.Le 2 juin 1874, Hachille Trecul (avec un H, et oui), infirmier, premier soldat de visite à l'hôpital militaire de Philippeville, en Algérie, s'est noyé dans la mer, à sept heures du soir, alors qu'il se baignait avec un de ses camarades.C'est le directeur de l'hôpital militaire qui rédige l'acte de décès, en... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 septembre 2008

Mieux vaut tard que jamais

Eh oui, mieux vaut tard que jamais comme le dit le diction !!!!Le 28 octobre 1846, Sylvain Chicault se décide enfin à épouser la mère de ses enfants qu'il reconnait le même jour. Il faut dire que ceux-ci sont nés le 29 novembre 1830 pour Marie Louise, le 20 avril 1833 pour Etienne et le 28 septembre 1834 pour Louis. Et le comble, c'est lui qui a déclaré leur naissance à la mairie, naissance d'un père inconnu !!!Bon, ce monsieur était veuf depuis 1828, la morale est donc, un petit peu, sauve.Et pourquoi ce mariage si tardif ?... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:23 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 septembre 2008

enfant abandonné sans l'être

1898, Adolphe Couvreur veut se marier et il doit donc fournir toutes les pièces d'état civil le concernant.Problème : Adolphe Couvreur est né à Paris, en mai 1870 et comme tout le monde le sait (surtout ceux qui font des recherches à Paris), l'état civil parisien a été détruit lors de la commune.Malheureusement l'acte de naissance de Adolphe n'a pas été reconstitué. Probablement à cause de son histoire, à la fois triste et malgré tout pleine d'amour.Né le 16 mai 1870 rue Monge, à Paris, Adolphe a été confié à une nourrice, Rosalie... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:11 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 juillet 2008

Les listes yahoo et google

En généalogie, ce ne sont pas les listes qui manquent. Sortes de forums simplifiés où les inscrits peuvent dialoguer sur des thèmes bien précis : liste nimegue, liste heredis, liste archimili sans compter les listes départementales généalogie 45, généalogie 76 etc.......On appelle cela des listes parce que les messages postés apparaissent sous forme de listes chronologiques. Pas très agréable au visuel et pas très pratique si on ne suit pas tout ce qui se passe tous les jours.Ces listes sont là pour l'entraide : entraide dans les... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 11:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2008

Très cher banc

Le 15 mars 1716, à l'appel de la cloche, l'assemblée des paroissiens de Vallières les Grandes s'est réunie pour statuer sur le sort du .............................. banc de la veuve Trollé.Les fabriciers en charge de la paroisse, gérant le patrimoine mobilier et immobilier, ont réquisitionné cette assemblée. La veuve Trollé, depuis la Saint Michel 1698, soit quand même depuis 18 ans, n'a pas payé l'usage de son banc !!!! Malgré la sommation qui lui a été faite, et le rappel de cette sommation, à trois reprises, durant la messe, elle... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:55 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
01 juillet 2008

Déclaration de grossesse en urgence

Sous l'ancien régime, le bon roi Henri II décréta, dans l'édit de Blois, que les femmes célibataires ou veuves, grosses des oeuvres illégitimes (pour faire simple : futures mères célibataires), devraient faire une déclaration de grossesse, devant un juge royal, accompagné de deux témoins.Une copie de cet acte était donnée au curé, et les contrevenantes à cet édit risquaient l'amende, le fouet et la roue.Pourquoi un tel édit, stigmatisant largement les mères célibataires (rappelons qu'il y en a toujours eu, de tous temps et sous tous... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 10:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

10 juin 2008

Un ancêtre surprenant

Lorsque l'on entame des recherches sur son ascendance, on ne sait jamais sur quoi on va tomber !!!Alors que je remontais l'ascendance d'un personnage avec un nom à fragrance de noblesse, j'ai eu la surprise de trouver un personnage qui dut être haut en couleurs en son temps.Pas de noblesse, cela n'est pas surprenant, mais le simple accolement à son nom du nom du château qu'il acheta fortune faite.Le plus étonnant est plutôt le mode de vie de ce personnage.Je travaille donc sur une ascendance, et au détour d'une branche, je trouve un... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 15:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 mai 2008

la psychogénéalogie

Qu'est-ce que la psychogénéalogie ?Bon, dedans il y a généalogie : ça, je connais.................... et même très bienIl y a aussi psycho et là, c'est un peu plus flou : psychologie, psychiatrie, psychisme................. alors je vais chercher mon bon vieux petit Larousse et je regarde : ouh la la la, il y en a des trucs en psy quelque chose !!! mais pas de psychogénéalogie.......... c'est vrai qu'il est vieux mon dico : 1980 !!!!Alors je vais voir ailleurs si je peux trouver une définition : google est mon ami alors je... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 mai 2008

Chroniques de l'hiver 1784

Il arrive parfois, que les curés utilisent leur registre paroissial comme d'un journal pour raconter des événements particulièrement marquants.C'est le cas du curé d'Areines, en janvier 1784.Il nous raconte, qu'à partir du samedi 10 janvier 1784, sur les huit heures du soir, la neige a commencé à tomber en abondance et sans discontinuer pendant huit jours. Puis ces chutes de neige sont devenues des chutes de grêles et des giboulées puis de nouveau de la neige, jusqu'au 22 février !!!!Cette neige fut si abondante qu'à Vendôme et à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 18:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2008

On ne trompe pas son curé si facilement

Le 18 avril 1757, le curé de la paroisse Saint Honoré de Blois, reçoit une demande d'extrait de baptême pour Louis Sirvant, compagnon serrurier, provenant d'Avallon en Bourgogne et expédiée le 14.Il y est indiqué tous les détails nécessaires sur les noms des parents et des parrain et marraine, ainsi que le jour, 30 mai et l'âge approximatif de Louis Sirvant : 31 ans.Quoi de plus banal ?Sauf que le curé de Saint Honoré ne répond pas et marque au bas de la lettre cette phrase lapidaire : le misérable se trompe, il ne sait plus ce qu'il... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:10 - - Commentaires [1] - Permalien [#]