06 novembre 2016

Deux hommes pour une mort

C'est la grande guerre : vous connaissez la procédure. Les services de l'état civil militaire dressent les actes de décès qui sont ensuite envoyés aux maires des communes concernées. Le maire passe alors son écharpe d'élu de la République et se rend au domicile de la famille pour l'informer du décès de leur fils, leur mari, leur frère..... puis rédige l'acte de décès dans les registres de la commune. Nous sommes le 25 mai 1915. C'est ce qui s'est probablement passé à Suèvres lorsque l'avis de décès de Christophe Garnier est... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 12:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 novembre 2016

Comment battre en brèche une idée préconçue

En farfouillant dans les jugements sur requête (on passe son temps comme on peut !!) je suis tombée sur un document qui m'a "choquée" : une dispense de parenté pour qu'un oncle puisse épouser sa nièce. Comment cela peut-il être possible ? Oncle-nièce comme tante-neveu, ce sont des liens familiaux trop proches pour que je puisse concevoir qu'un président donne son accord à ce mariage............ sauf circonstances particulières comme Oncle et nièce par alliance par exemple, mais sans lien du sang. Évidemment, ils portent le même nom... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 10:05 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 novembre 2016

Début de vie compliqué pour Paulette

Le 11 janvier 1917, Louise Marguerite Perdoux, journalière à Tour en Sologne, accouche à la maternité de Blois, à une heure du matin, d'une petite fille, Paulette, née de père inconnu. Problème, il n'y a aucune trace de la naissance de Paulette à la mairie de Blois. La justice va devoir suppléer à cette absence mais avant cela, mène son enquête. Paulette est née à la maternité de Blois où les formalités sont normalement réglées comme du papier à musique. La sage-femme inscrit sur la carte d'entrée de la mère la date et l'heure de... [Lire la suite]
03 novembre 2016

A quoi sert un généalogiste professionnel ?

Chronique d'antan a clairement et simplement posé la question : A quoi sert un généalogiste professionnel ?  Recourir à un professionnel, pourquoi pas ... mais pourquoi fairePour moi, comme pour la majorité des généalogistes, la généalogie est un loisir, juste un loisir, au même titre que le jardinage, le cinéma, la pratique d'un sport ou le tricot. Pour d'autres, c'est une profession, choisie par passion, mais dont la pratique doit aussi leur permettre de nourrir leur famille.http://www.chroniquesdantan.com Seulement son... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 15:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2016

Qui suis-je ?

Hier, en allant sur l'annuaire des blogs, j'ai bien vu le mien affublé de la mention auteur inconnu !!! Alors j'ai fait un peu d'archéologie dans les sous-sols du blog et effectivement, j'ai oublié de me présenter. Enfin, inconnu, il faut le dire vite. Mon nom et le nom de mon étude sont quand même apparents à gauche du blog. Mais OK Christiane, ce n'est pas flagrant..... faut juste chercher un peu. Qu'est-ce que vous voulez, j'ai du être une violette dans un autre monde et j'aime beaucoup l'adage qui dit "pour vivre heureux,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 07:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 novembre 2016

Lien ou pas lien

J'ai été contactée par Jean-Louis Garret car je figure sur son annuaire de blogs généalogiques. Il me demande gentiment un lien réciproque même pas en échange. J'hésite. Non pas parce que je n'aime pas son annuaire ou son principe, mais parce que tous les blogs y sont, amateurs et pro et que je fais bien attention à éviter l'amalgame avec les non-pro. Ceux-ci font un travail formidable, je ne le nie pas, et je prends beaucoup de plaisir à la lecture des blogs de certains d'entre eux. Mais je me bagarre depuis tellement longtemps... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 11:29 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

01 novembre 2016

Les trois morts de Lucien Manceau

Je vous rassure tout de suite, Lucien Léon Manceau n'est mort qu'une fois, comme tout le monde............. mais où et quand !!! là est la question. Si j'en crois mémoire des hommes, Lucien, soldat de 2e classe au 313e régiment d'infanterie est mort le "illisible" septembre 1914 à Louppy le petit dans la Meuse. Si j'en crois son feuillet matricule, il est mort le 10 septembre 1914 à la Haute Chevauchée Romaine. Si j'en crois le livre d'or de Blois, il est mort le 21 septembre 1914 à Louppy le petit, dans la Meuse. Cela doit être... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
31 octobre 2016

Spécial Halloween

Nous ne sommes pas le 31 octobre, mais le 25 janvier... erreur de timing sans doute mais nous sommes en 1733 et à l'époque, on ne fêtait pas Halloween. Jacques Rocheron , vingt ans, vit à Blois, chez maître Cheron, boulanger. Il est huit heures du soir et nous sommes dimanche. Où ? le témoignage ne l'indique pas. Jacques Rocheron voit Pierre Chaumais. Ce dernier est en habits de tous les jours, chaussé de sabots. Et alors me direz-vous ? et alors..... Pierre Chaumais est mort et enterré depuis plus d'un mois, le 21 décembre 1732 à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 octobre 2016

Les mains dans le moteur

Tout le monde connais la théorie, parfaite théorie que l'humain met à mal avec ses erreurs et ses inexactitudes. C'est ce que j'explique à mes élèves pour le cadastre. Le cadastre, c'est simple, clair et mathématique........... en théorie parce que l'humain y met sa patte et là, tout part en quenouille. Il en est de même pour les tables décennales, l'état civil, les registres matricules, les fiches de morts pour la France de mémoire des hommes et bien d'autres documents. La théorie est simple, claire et belle............. mais... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 octobre 2016

Généalogiste professionnel : les galères du métier

Chaque profession a ses galères, et le métier de généalogiste familial n'y échappe pas. Première galère à l'installation : la formation que certains sont obligés de suivre dans les centres de gestion. Rien ou quasi rien ne peut leur servir. On leur parle de prévisionnel, de croissance rapide, d'étude de marché...... et même d'installation sous la forme de société, de quoi y perdre son latin. Deuxième galère : la carte professionnelle. Alors j'en rajoute une couche, la profession n'est pas réglementée et n'étant pas réglementée il... [Lire la suite]