01 juillet 2018

#1J1Ancetre - #1J1Collateral - 1er juillet

1er Juillet : #1J1Ancetre « Le dimanche 1er juillet 1832, à Saint-Romain-de-Colbosc, Seine-Maritime, décès de Marie Françoise Hattenville, 61 ans, femme de Jean Baptiste Beauvais, ma sosa 67. » Mariée à vingt-cinq ans, trente-six années auparavant, avec Jean Baptiste Beauvais, couvreur en chaume, Marie Françoise Hattenville, s’éteint à l’âge de soixante-et-un ans, à Saint-Romain-de-Colbosc, au hameau du Frescot, à six heures du matin. A deux heures de l’après-midi, le lendemain, deux de ses voisins déclarent... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 09:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juin 2018

Challenge UPro-G - Une maison d'école à Couddes

Couddes n’a pas de maison d’école. Pour une commune de plus de cinq cents habitants en 1851, cela ne peut plus durer. Il devient urgent d’en acquérir une. Le 10 février 1858, sur la demande du conseil municipal de la commune de Couddes, est dressé un projet de construction d’une maison d’école, pour la somme de 7 980 francs, honoraires de l’architecte compris. Mais le 17 mars suivant, le conseil municipal refuse ce projet dont le coût dépasse les ressources de la commune. Le maire, Pierre Marquet, demande qu’il soit réduit à... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juin 2018

Adultère, bigame ou non ?

En voulant faire le #1J1Collatéral du jour, j'ai eu un doute. Mon logiciel Heredis m'a indiqué le mariage de Pierre André Le Moine avec Marie Jeanne Thérèse Bréard, le 28 juin 1763 à Harfleur. Sur l'acte, il n'y a que Pierre d'indiqué comme prénom, ce qui n'est pas étonnant, le prénom d'usage restant le seul utilisé par le curé dans de nombreux cas. La filiation est bien indiquée, fils d'André Le Moine et Catherine Merlin, mes sosas 584 et 585. Il est indiqué veuf de Catherine Campion, pourquoi pas. Je n'avais pas encore cherché ce... [Lire la suite]
19 juin 2018

La lobotomie du généalogiste

Billet d'humeur............. de mauvaise humeur. Je ne suis pas contre le progrès, bien au contraire. Je suis la première à apprécier de travailler avec un ordinateur et non plus des blocs de papier, et je ne snobe pas les bases de données en ligne, qui me permettent d'aller rapidement là où je veux, quand c'est possible. Mais lorsque les indexations des archives en ligne ont été mises en oeuvre, j'ai rechigné. Cela ne me semblait pas très utile, du moins sur ce qui allait être indexé. Autant l'indexation de certains types de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 20:42 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2018

Georges ou Eugénie ?

Louis Touzard a épousé Marie Renée Desvault en 1855 et il a eu trois enfants avec sa femme : deux garçons, Louis Alexis, en 1856, et Alphonse Eugène Désiré, en 1868, et une fille, Marie Eugénie, en 1858. Ils vivent à Authon, dans le Loir-et-Cher. Sa fille, Marie Eugénie, lui donne quelques soucis. Elle n’a que dix-huit ans lorsqu’elle met au monde une petite fille, Eugénie Joséphine Céline Alphonsine, sans père. Cela n'a pas dû être simple à gérer. J’imagine sans peine, le soulagement de Louis, lorsque Auguste Pierre... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 10:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 juin 2018

Erreur sur la personne

Vous connaissez les fausses pistes ? Les branches généalogiques qui n'en sont pas ? D'habitude, je les trouve dans les registres paroissiaux, lorsque le curé confond la mère et la grand-mère dans l'acte de baptême. C'est une erreur qui peut s'expliquer relativement facilement : grand âge du curé, excès de vin de messe .... Non, en réalité, les mères étant interdites de présence à l'église lors du baptême, la grand-mère, elle, se trouvait souvent là, à sa place, d'où la confusion. Mais quand même, il fallait que le curé soit bien... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 11:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 juin 2018

Généalogiste professionnel et obligations légales sur internet

Aujourd’hui, être généalogiste professionnel et ne pas avoir de site internet est quasiment impossible. Mais avoir un site professionnel nécessite de suivre la réglementation sur le sujet. Les règles à respecter sont simples et pourtant, de nombreux sites de généalogistes professionnels passent totalement à côté de ces obligations. Tous les sites internet édités à titre professionnel doivent avoir les mentions suivantes : Nom, prénom, domicile, du généalogiste professionnel Adresse de courrier électronique et numéro de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 juin 2018

Généalogie professionnelle et déontologie – les délais de communicabilité et les renseignements non communicables

Les délais de communicabilité ont fait et font encore couler beaucoup d’encre dans le milieu des généalogistes. L’état-civil de moins de soixante-quinze ans n’est communicable que sur dérogation accordée par la SIAF aux généalogistes professionnels. Pour le reste, les dérogations sont accordées principalement par les Archives Nationales ou les services dont dépendent les documents, s’ils n’ont pas délégué cette charge aux Archives Nationales. Parfois, sur preuve de notre condition de généalogiste professionnel, certains dépôts... [Lire la suite]
31 mai 2018

Challenge Upro-G - Foires et Marchés de Blois

Je me souviens, dans mon enfance, de la foire de Blois appelée « les quatre jours de Blois ». Sur la grand-pièce, aujourd’hui place de la République, largement rétrécie par la construction de la médiathèque, les exposants exhibaient de tout : le matériel de camping avec les tentes et caravanes, le matériel agricole avec les tracteurs, et bien d’autres choses encore. Le sport favori des enfants que nous étions, était de passer de stand en stand pour récupérer les précieux autocollants publicitaires. Cette foire a été... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 21:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2018

Généalogiste professionnel et déontologie suite

Dans l’article précédent sur le sujet, j’ai abordé les règles des archives, que nous sommes tous tenus de suivre, pro et non pro. Cette fois, je vais parler de règles strictement professionnelles. Les généalogistes familiaux exercent sous la forme de « profession libérale » ce qui implique comme responsabilités le devoir de conseil et le secret professionnel. Le devoir de conseil fait appel à notre expertise professionnelle. S’il n’apparait pas explicitement dans le code civil, c’est la jurisprudence qui lui donne toute... [Lire la suite]