09 janvier 2017

Disparu, mort et vivant

Pour les 500 ans de la ville du Havre, j'ai décidé, à ma manière, de rendre hommage à la ville de mes ancêtres en indexant les "morts pour la France" du livre d'or de la première guerre mondiale. Et je commence par la lettre A (logique) et là, je tombe sur un soldat inscrit sur le livre d'or et dont le nom est rayé avec la mention "militaire vivant". Forcément, la curiosité m'oblige à aller voir pourquoi ce brave soldat a été déclaré "mort pour la France" avant de ressusciter. Qui n'a pas été traîner ses yeux dans les feuillets... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2016

Une simple erreur de date

Le 20 octobre 1921, le tribunal déclare que Aimé Léopold Charbonnier, soldat au 369e régiment d'infanterie est décédé le 20 août 1918 et ce jugement, tenant lieu d'acte de décès, est retranscrit dans les registres de l'état civil de la commune de Thésée. Pourquoi ce jugement ? Parce qu'Aimé Léopold Charbonnier était porté disparu et que son décès n'a pu être enregistré dans les délais. Sauf que........... la date du 20 août 1918 est en réalité la date du procès verbal constatant l'inhumation d'Aimé Léopold et non celle de sa mort... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 novembre 2016

quinze jours de trop

Marie Louise Léonide Labbé est journalière à Paris. Elle  a engagé une procédure de divorce contre son mari, Moïse Ismaël Auguste Chalon. Ils sont mariés depuis le 17 août 1907 à Blois mais rien ne va plus alors Marie Louise demande le divorce qui est prononcé par défaut, le 20 juin 1917 à son profit. Sauf que................... c'est la guerre et Moïse Ismaël est parti à la guerre donc forcément, il ne fait pas appel de la décision et le 14 août 1918 le jugement devient définitif, et est transcrit en marge de l'acte de... [Lire la suite]
06 novembre 2016

Deux hommes pour une mort

C'est la grande guerre : vous connaissez la procédure. Les services de l'état civil militaire dressent les actes de décès qui sont ensuite envoyés aux maires des communes concernées. Le maire passe alors son écharpe d'élu de la République et se rend au domicile de la famille pour l'informer du décès de leur fils, leur mari, leur frère..... puis rédige l'acte de décès dans les registres de la commune. Nous sommes le 25 mai 1915. C'est ce qui s'est probablement passé à Suèvres lorsque l'avis de décès de Christophe Garnier est... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 12:39 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2016

De 1916 à 1918, Jean Sivard

Alors que je triais un lot de cartes postales typées 14-18, deux cartes m'ont interpellées. La première représente une grosse pièce d'artillerie prise aux allemands à Tahure. Elle date du 29 décembre 1916. La seconde représente le monument aux morts de Sainte Menehould à la mémoire des glorieux héros. Elle date du 20 mars 1918. La première contient l'adresse du soldat qui l'écrit : Jean SIVARD, 225e infanterie, secteur postal 105. La seconde est simplement signée Jean. Mais des Jean qui ont fait 14-18, il y en a beaucoup. Sauf... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,