30 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : Z comme le Zingue du baquet

Pour terminer ce challenge en beauté et sans drame fatal, la lettre Z nous emmène à Saint-Amand, en pleine saison des vendanges. Le 30 septembre 1873, vers sept heures du soir, la journée s’achève. Thomas Sonnet, cinquante-cinq ans, menuisier à Saint-Amand, revient des vendanges avec sa femme, Marie Catherine Lefebvre, cinquante-quatre ans, et une dizaine d’autres personnes. Il pousse un fut de vendange, dans une brouette. Sa femme pousse une petite voiture à bras. Alors qu’ils arrivent près de chez eux, la voiture de Désiré... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : Y comme les Yeux gris du filou

La lettre Y nous ramène à Blois, dans le faubourg de Vienne. Constant Jolly, gendarme à cheval à la résidence de Blois, est planton au chemin de fer, ce 24 février 1875. Il est deux heures de l’après-midi, lorsqu’il voit Adrien Bruneau, cinquante ans, cabaretier rue des Chalands, venir vers lui pour obtenir son aide. Un de ses clients refuse de le payer et s’apprête à prendre le train pour Paris. Il a mangé et bu pour huit francs et trente centimes. Le cabaretier désigne le resquilleur qui n’a pas voulu régler sa note et le... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : X comme le nom du cadavre inconnu

La lettre X nous emmène à Chouzy, sur les bords de la Loire. Jean Petit et François Kappler sont gendarmes à cheval à la résidence d’Onzain. Le 2 février 1875, ils font la tournée des communes de leur secteur, et arrivés à Chouzy, ils sont interpellés par le passeur du bac de Chouzy à Candé, Ferdinand Joly, quarante-et-un ans. Ce dernier vient de retirer de la Loire, le cadavre d’un homme inconnu. Accompagnés de Gambault, adjoint au maire, et du docteur Billault, médecin à Onzain, ils se rendent sur les lieux. Ils y trouvent... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : W comme choquement de Wagons

La lettre W nous emmène à Pezou, pour un des grands classiques des faits divers de l’époque, les accidents liés au chemin de fer. Le 16 août 1873, en gare de Pezou, un fourgon chargé de bois, doit être rattaché au train qui dessert la gare de Fréteval. Albert Daviron, vingt-trois ans, mécanicien aux chemins de fer, fait une manœuvre pour accrocher le fourgon. Ce dernier se trouve sur la voie à côté. Albert arrête le train, d’après les signaux de son chef de train, Jules Dubreuil, quarante-trois ans, et ceux d’Auguste Penivoust,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : V comme la Voix de son chien

La lettre V nous emmène au Chauvigny, au château des Diorières. Henri de Meckenheim est propriétaire aux Diorières, sur la commune de Chauvigny. Né le 20 avril 1842, à Brus-sous-Forges, il est un des combattants de la guerre de 1870. Lieutenant à la garde mobile du Loir-et-Cher, il a été grièvement blessé, le 2 décembre 1870, à la bataille de Loigny, d’un coup de feu au bras gauche, ce qui l’a laissé handicapé. Il est élevé au grade de chevalier de la légion d’honneur, le 22 août 1871. Au château des Diorières, vers dix heures... [Lire la suite]
25 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : U comme l'Utilité d'être éclairé

La lettre U nous emmène sur la route de Lavardin à Montoire, en plein mois de décembre. Constant Ganaye est natif de Taintrux, dans les Vosges. Il est cultivateur, comme son père, Jean Quirin, et sa mère, Marie Christine Morel. Comment a-t-il atteri à Bessé-sur-Braye, dans la Sarthe ? Le fait est qu’il y est cultivateur, lorsqu’il épouse Philomène Aubry, le 8 février 1862. Il a trente-quatre ans, elle en a vingt. Constant ne va pas rester cultivateur. Le couple part s’installer à Sèvres, dans les Hauts-de-Seine, où naît leur... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : T comme la Tuile de Louis

La lettre T nous emmène à Herbault. Louis Chevessier est journalier. C’est un vaste mot qui regroupe toutes sortes d’activités, pour qui se loue à la journée. Mais si je me fie à l’état-civil, Louis est journalier et c’est tout. En fait, Louis est tuilier. Il travaille dans la tuilerie de la veuve Boiton, en ce 2 mai 1863. Louis a cinquante ans. Il est marié depuis dix-sept ans, avec Marguerite Madeleine Launay. S’il est natif de Françay et elle de Pray, ils se sont mariés à Herbault, où ils vivent toujours, route de Landes. ... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : S comme le Soupçon

La lettre S nous emmène à Pontlevoy, dans la ferme de Sudais. Le 16 novembre 1862, la ferme du Sudais a changé de fermier depuis peu. Le propriétaire, le sieur Proux à Onzain, n’a pas réussi à se mettre d’accord avec Joseph Habert, son fermier. Ce dernier a donc été prié de partir, et il a été remplacé par Jean Joly. Mais une partie des grains lui appartenant, il a laissé sur place deux hommes, pour battre le grain et reprendre sa part. Parmi eux se trouve le gendre de sa femme, Léon Proux. Un petit peu de généalogie s’impose à ce... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : R comme en Ribotte

Pour la lettre R, nous nous rendons en Sologne, à La Ferté-Imbault, à la fin de l’hiver. Le 12 mars 1863, Modeste Langlois et Felix Chamoreau, gendarmes à cheval à la résidence de Salbris, reçoivent une lettre du maire de la Ferté-Imbault. Un cadavre vient d’être trouvé sur le chemin qui mène à la ferme de la Jonchère, à un kilomètre environ du bourg de cette commune. Arrivés sur place, les gendarmes trouvent le corps sans vie d’un homme, vêtu d’un chapeau en feutre blanc à forme ronde, d’une cravate en soie rouge, d’une chemise... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 04:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 novembre 2019

Faits divers du Loir-et-Cher : Q comme Querelle d'ivrognes

La lettre Q nous emmène à la Ville-aux-Clercs, en 1849, à la fin de l’été. Jacques François Guillet, cinquante-quatre ans, natif de Naveil, est ouvrier menuisier. Marié à Louise Hélène Catereau, il vit à Vendôme, rue Saint-Bié, et a quatre filles. Bienaimé Flavien Gibory, à trente-trois ans, natif de Vendôme. Il est ouvrier menuisier, comme Jacques François. Marié à Virginie Angélique Villiers, depuis 1841, il n’a pas d’enfants. Tous les deux ont mauvaise réputation. Jacques François est un débauché, tandis que Bienaimé est très... [Lire la suite]