Mariage Lescene-Letual-2

Tout le monde connaît cette phrase : "jusqu'à ce que la mot vous sépare", avec son corollaire religieux "ce que Dieu a uni, Dieu seul peu le désunir", sous-entendu, par la mort.

Ce sont ces règles qui ont régi la vie de nos ancêtres, jusqu'à l'arrivée du divorce.

En pensant à ces mots, j'ai eu l'idée de rédiger un article sur mes sosas qui ont été mariés le plus longtemps, et de là je suis allée à l'idée de chercher ceux qui ont été mariés le moins longtemps, et j'ai rebondi sur l'idée de rechercher ceux qui se sont remariés le plus vite, etc.

De fil en aiguille, d'idée en idée, j'ai ouvert mon logiciel de généalogie, pensant trouver une fonction "clic-clac-c'est dans la boîte" pour avoir mes réponses.

Que nenni !! Les options ne répondaient pas à toutes mes questions.

Ok, pas de panique, j'utilise les options proposées, j'exporte en tableau excel, et je complète à la main.......... Et là, j'ai eu une révélation.

J'ai vu ma généalogie autrement, et je me suis rendue compte que, les recherches que je croyais complètes (du moins en ligne), ne l'étaient pas.

Si j'avais bien les décès de la plupart de mes ancêtres (mais pas de tous, d'où l'impossibilité déjà de calculer pour certains), je n'avais pas vérifié s'ils ne s'étaient pas remariés !!

Beaucoup de curés, surtout pour les hommes, ne mentionnent pas le nom des conjoints. Et parfois, ils en oublient un, le dernier.

Et je n'avais pas non plus vérifié s'ils n'avaient pas eu d'autres enfants avec leurs autres conjoints, du moins pas systématiquement.

Donc, si je ne l'ai pas fait systématiquement, il faut que je ré-vérifie tout.

Alors j'ai rajouté des colonnes à mon tableau : nombre d'enfants par couples, âges au mariages du sosa, de son conjoint, durée du veuvage, etc. Et cela pour les mariages sosa-sosa, mais aussi pour les remariages, et j'ai réalisé qu'il me restait encore beaucoup de vérifications à faire, alors que je croyais avoir mes neuf premières générations complètes (pour les recherches en ligne, je précise).

Finalement, avant de pouvoir rédiger cet article, point de départ de ma réflexion, il va falloir que je refasse des recherches.

C'est comme de redécouvrir son arbre, d'une autre manière, d'une autre perspective.

Si #1J1Ancetre et #1J1Collétral me permettent de corriger et vérifier ponctuellement mon arbre, cette nouvelle option me donne une nouvelle vision de mes ancêtres, par couple, cette fois, et non plus par individu.

Je crois que 2020 va être l'année de #1J1Couple avec un article à la clé, mais pas tous les jours !! Il faut quand même travailler, de temps en temps.