30 septembre 2019

Du rififi rue foulerie

Une scène peu banal s'est déroulée le 9 mai 1846, dans les rues de Blois, à 9 h 30 du soir. Un curé en soutane courait dans la ville poursuivi par un homme hurlant "au voleur". Gabriel Gédon, curé à Neuvy, était poursuivi dans la rue foulerie par Adam Thibault, marchand à Bracieux. C'est ce dernier qui hurlait de toutes ses forces "Au voleur", en courant après l'écclésiastique. Une telle scène scandaleuse a forcément alerté la police qui, pour simplifier les choses, a appréhendé les deux hommes et les a conduits au bureau de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 septembre 2019

Le temps de la réflexion

Jacques Coupechou a vingt-deux ans lorsqu'il épouse Marie Anne Pasquier, dix-sept ans, le 7 janvier 1778, à Fougères-sur-Bièvre. Cinq années passent, sans qu'une naissance vienne égayer leur foyer, jusqu'au 7 août 1783. Ce jour-là naît le petit Jacques Gilles. Le bonheur est de courte durée. Trois jours plus tard, la mort emporte la mère et l'enfant. Jacques reste seul. Était-il un veuf inconsolable ou un veuf coureur de jupons ? Impossible à savoir, mais il va attendre six ans avant de se remarier. Le 27 novembre 1787, Jacques... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 septembre 2019

Les orphelins d'Etretat

La guerre tue. Elle tue des militaires, célibataires, mariés, veufs. Elle tue des pères de famille et fait des orphelins. Tout le monde y pense. Tout le monde le sait. La guerre fait des veuves et des orphelins. Mais qui pense aux orphelins de mère, dont les pères partent au combat ? Dès l'annonce de la guerre, des oeuvres caritatives sont créées. C'est le cas de l'association nationale des orphelins de la guerre, créée à Etretat, le 2 août 1914. Et dès la création, un avis est adressé à la capitale "Tous les enfants des... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:14 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
27 septembre 2019

Buffalo Bill, Cri Cri et Nick Carter

2 août 1914, la guerre est déclarée, la chasse aux sorcières aussi. Ou plutôt, la chasse à tout ce qui est, de près ou de loin, allemand. C'est ainsi que le Comité de Loir-et-Cher, contre la licence des rues (je ne sais pas encore ce que c'est, mais vu la suite, cela ne sent pas bon du tout), prévient la population que leurs publications préférées sont d'origine allemande. Nick Carter, Buffalo Bille, Nat Binkerton, Ethel King, Stoerte Becker, les romans à 0.10 francs tels que Rêve d'amour, la faute d'une princesse, Aimée du... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
26 septembre 2019

Mourir à Sompuis

Dès le décret de mobilisation générale, les hommes rejoignent leurs régiments. Le 113e régiment est à Blois, c'est un régiment d'active, dont j'ai beaucoup parlé, et dont je parlerai encore beaucoup. Dans le même temps, le 313e se forme, également à Blois. C'est le régiment de réserve, rattaché au 113e. Le 113e est parti le 5 août 1914, pour la frontière belge. Le 313e partira le 9, direction Saint-Mihiel. Il est constitué de deux bataillons (le 5e et le 6e), huit compagnies (17e à 24e), commandés par le lieutenant-Colonel de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 septembre 2019

Un Blog de généalogie, est-ce un Blog comme un autre ?

Les Blogs de généalogie fleurissent sur le net, via des sites dédiés. Mais, quand on regarde les Blogs, en général, sur ces plateformes, il y a des tonnes de sujets, et la généalogie n'est qu'un épiphénomène. Au fond, qu'est-ce qu'un Blog ? Là, je reprends la définition de Wikipedia, que je trouve assez complète : "Un Blog, anglicisme pouvant être francisé en blogue, carnet Web ou cybercarnet, est un type de site web — ou une partie d'un site web — utilisé pour la publication périodique et régulière d'articles... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:27 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2019

Ce jour-là, 2 août 1914 - fin

La guerre est là, mais la vie doit continuer, avec le moins de dérangement possible, pour les populations. Le syndicat de la Boulangerie de Blois prévient que le pain ne sera pas augmenté, mais il ne sera livré qu'en échange d'argent comptant. Alors, pas d'argent, pas de pain. Mais la municipalité a tout prévu. Les familles dont les hommes sont appelés sous les drapeaux ne manqueront pas de pain, même si l'argent n'est pas là. Le chaud et le froid continuent d'être soufflés. Si rien de change pour certains, tout s'arrête pour... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2019

Ce jour-là, 2 août 1914 - suite

  La guerre est déclarée mais la vie continue. Le journal n'annonce pas que des catastrophes. Nous sommes début août, c'est le temps des promotions et des prix. Je gage que leur lecture a été gâchée par l'annonce de la Une. Marcel Laffore, admissible au grade de conducteur des ponts-et-chaussées, est nommé adjoint technique de 3e classe, service ordinaire, bureau de l'ingénieur ordinaire de Romorantin. Albert Moreau, toujours aux Ponts-et-Chaussées, est nommé à la subdivision de Droué. Maurice Loreau, adjoint technique... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 septembre 2019

Ce jour-là, 2 août 1914

Il est des jours particuliers, pour lesquels, des années après, voire même toute notre vie, nous nous rappelons où nous étions et ce que nous faisions. Je me rappelle parfaitement où j'étais le 11 septembre 2001, lorsque j'ai appris qu'un attentat était en cours, à New-York. Il y a eu bien des catastrophes avant, et après, malheureusement, mais, si me rappelle bien de ces évènements, je ne peux pas dire que je me rappelle où j'étais et ce que je faisais lorsque j'ai appris leur existence. Le 11 septembre oui. Peut-être une... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 septembre 2019

Il est toujours pendu et on attend votre arrivée pour le dépendre

"Il est toujours pendu et on attend votre arrivée pour le dépendre" : C'est par ces mots que le garde-champêtre de Nouan-le-Fuzelier, Denis Coquis, finit son compte rendu verbal fait au brigadier Paul Chat et à Léopold Duplan, gendarme à cheval, à la gendarmerie de Lamotte-Beuvron. Il est 13h30, le 17 avril 1892. Un étranger au pays vient d'être découvert pendu à un sapin, sur le bord de la route nationale n°20, entre Mont-Evray et Remardan. Aussitôt, le juge de paix se rend sur les lieux, emmenant avec lui le docteur Hervé. ... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 06:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,