calculer-cout-acquisition-client-1080x675

En généalogie familiale professionnelle, la première question que l'on nous pose à chaque fois est : "combien ça coûte" ?

Je me rappelle la réponse, en gros, que faisait une collègue, il y a longtemps : la généalogie, c'est comme un voyage organisé : "tout dépend de la destination et des options choisies pour le voyage".

Mais, soyons plus cartésien, pour deux raisons : expliquer le coût d'une généalogie et faire comprendre la difficulté du choix des "options".

En réalité, dans notre métier, il y a une très grande différence entre le coût et le tarif. Le tarif n'est jamais à la hauteur du coût, et c'est l'un des non-sens de notre profession.

A ma connaissance, il n'existe pas de profession où l'on a le droit de "vendre à perte", excepté en période de soldes (nous sommes donc en solde toute l'année) excepté les agriculteurs. Malheureusement pour eux, il arrive que leurs ventes sont inférieures à leur coût de production.

Et bien, pour nous, c'est pareil !!! Sauf que nous ne sommes pas obligés de nous lever aux horreurs pour traire les vaches.

Alors, vous êtes prêt pour une petite leçon de calcul absurde, comme seule notre profession est capable d'appliquer ?

Prenons une ascendance cinq générations par quartier : cela correspond à 31 individus.

Ignorons le sosa n°1 en partant du principe que c'est le client et qu'il n'a pas besoin que l'on fasse des recherches sur lui (normalement).

Il reste donc 30 individus : 15 de sexe féminin et 15 de sexe masculin.

Je vous rappelle régulièrement que vous devez appliquer un cahier des charges aux "produits" que vous proposez à vos clients. Ici, nous allons appliquer un cahier des charges, dans un premier temps, à minima, et dans un deuxième temps, cohérent avec la notion de "professionnel".

A minima, signifie ne fournir que les actes de naissance-mariage-décès des sosas (on ignore les collatéraux et tout le reste).

Partons du principe que vous êtes à 30 € de l'heure (ce qui est déjà un non-sens pour une profession libérale).

Comptons 2.5 acte par personne (l'acte de mariage est partagé avec le conjoint) et considérons une heure par acte (il faut le trouver, le photographie-copier, le présenter, le transcrire et rédiger un document pro).

Le calcul est simple : 2.5*30 personnes = 75 actes

75 actes*30€ = 2250 € et là, il n'y a aucun frais de déplacement.

Dites-moi combien de généalogistes professionnels proposent une "Cinq génération par Quartier" à ce tarif voire au-dessus ?

Et nous ne sommes qu'à minima. N'importe quel amateur débutant est capable d'en faire autant !!

Si j'ajoute la cohérence avec la notion de généalogiste professionnel, j'intègre la recherche d'autres documents permettant d'étoffer les ancêtres à minima : recensements, déclaration de succession, contrat de mariage, inventaire après décès, répertoire général, service militaire (pour les 15 hommes).

Nous sommes toujours à minima, mais un minima plus pro : pas de recherche de collatéraux, pas de recherche de patrimoine sur les communes, pas d'actes notariés de vente, d'achat, etc. pas de tutelle, pas de.... à MINIMA.

Cela fait, en moyenne, 17 documents à rechercher pour chaque femme, et 19 documents à rechercher pour chaque homme soit un total de 540 documents.

Je continue, ou vous avez compris où je veux en venir ?

Je continue : 540 documents *30€ = 16 200 €

Là, il n'y a pas de doute, vous ne verrez ce tarif sur aucun site internet de professionnel !!! Et pourtant, une bonne partie des généalogistes que je connais, va rechercher systématiquement ces 540 documents pour fournir un dossier complet de généalogie ascendante par quartier.

Et là, encore une fois, il n'y a pas les frais de déplacement.

Oui, j'en entends certains dire que l'on ne passe pas une heure sur chaque document. Certains sont très vite consultés............... Oui, exact, mais d'autres vont vous prendre bien plus qu'une heure pour les exploiter, sans compter qu'il y a toute la partie analyse, transcription et rédaction qui est comprise dedans. Il s'agit donc d'une moyenne.

Là, vous avez la démonstration mathématique que tarif et coût, en langage de généalogiste professionnel, sont deux notions totalement différentes. Que dis-je, un gouffre les sépare.

Et pourtant, je lis, j'entends encore, des amateurs et des ... qui ne connaissent rien à la généalogie, dire que nous sommes trop cher.

Trop cher par rapport à quoi ? Leur budget ? Ok, là je peux l'admettre. Tout le monde ne peut pas s'offrir une 5G/Q à 16 200€ ni même à 2 000 €, ou 3 000 ou etc.

Mais trop cher par rapport au travail fourni, là, il ne faut pas pousser.

Comment résoudre ce dilemme ? Cela fait vingt-six ans que je cherche......... je n'ai pas encore trouvé.

J'en reviens à la journée de recherches : elle est équitable. Une journée de travail effectuée et payée. Les seules limites sont celles que le client impose dans la recherche des actes (il ne veut pas de succession, il ne veut pas de militaire, il veut tout au contraire...) avec l'avantage, pour lui, d'être le maître d'ouvrage et de choisir, journée après journée, sur quels ancêtres, il veut nous voir travailler.

Il faut faire très attention lorsque vous proposez un produit et établissez le tarif qui lui correspond, pour que "le coût des choses" vous soit le plus justement rémunéré.