erreur

Vous connaissez les fausses pistes ? Les branches généalogiques qui n'en sont pas ?

D'habitude, je les trouve dans les registres paroissiaux, lorsque le curé confond la mère et la grand-mère dans l'acte de baptême. C'est une erreur qui peut s'expliquer relativement facilement : grand âge du curé, excès de vin de messe .... Non, en réalité, les mères étant interdites de présence à l'église lors du baptême, la grand-mère, elle, se trouvait souvent là, à sa place, d'où la confusion. Mais quand même, il fallait que le curé soit bien fatigué !!

Cette fois, ma fausse piste, je l'ai trouvée dans la justice. Julienne Ferrière veuve Jacques Perdereau se présente devant le juge de paix du canton de Saint-Amand pour demander l'émancipation de son fils mineur, désiré.

Jusque là, tout va bien. Sauf que dans ma base de données, Jacques Perdereau est marié à Angélique Badaire.

La date de décès du mari est la même. Peut-être Angélique est-elle décédée et Jacques s'est-il remarié sans que j'en sois informée !!

Mais lorsque j'approfondis le sujet, Angélique a un fils appelé Désiré, né à la même date que le fils de Julienne Ferrière ; et de toute manière, Angélique est vivante un an après le décès de son mari donc.... Soit j'ai deux couples différents ayant le mari mort le même jour et le fils du même prénom né le même jour, soit...

La mère d'Angélique s'appelle Julienne Ferrière. Il y a donc eu confusion, mais comment est-ce possible ?

L'acte indique bien que Julienne Ferrière est là, devant le juge. Elle aurait pu accompagner sa fille pour ces démarches, si elle n'était pas décédée depuis dix ans.

Dommage qu'Angélique ne sache pas signer, j'aurai eu une totale certitude à défaut d'une certitude quasi-totale, parce qu'évidemment, il y a toujours un doute.

Comment le greffier, Mr Lelong, a-t-il pu se tromper ? Connaissait-il la famille ? Plus probablement, Angélique a-t-elle du fournir sa filiation à un greffier aussi fatigué que les curés d'antan et qui se sera trompé lors de la rédaction de l'acte.

Au final, cet acte était-il valable ? Puisqu'aux yeux de la loi, c'est Désiré Perdereau fils de Jacques et Julienne Ferrière, qui a été émancipé, pas Désiré Perdereau, fils de Jacques et Angélique Badaire !!

Cette erreur sur la personne aurait pu avoir des conséquences importantes, mais peut-être que personne ne s'en ai rendu compte.