31 mai 2017

Les dangers du chassepot

  Le 28 septembre 1870, un franc-tireur, portant son chassepot en bandoulière, entre au bureau de tabac de Mme Vogler, 153 rue Colbert à Tours. Il souhaite allumer un cigare. Il est accompagné de Simon Gidossi, un jeune parisien, domicilié au 12 rue de la licorne. Ce dernier vient de s'engager le matin même, dans la compagnie des francs-tireurs. Alors que le premier allume son cigare, un autre militaire, présent dans la boutique, lui prend son chassepot pour en examiner le mécanisme. On ne le dira jamais assez, on ne prend... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 mai 2017

Challenge AZ Généalogie - Cela commence demain

Après des jours et des jours de réflexion, de recherches, de pas en avant et de pas en arrière, il n'est plus temps de tergiverser : le challenge AZ généalogie 2017 commence demain. Cette année, j'ai choisi "les séries des archives départementales du Loir et Cher". C'est facile, puisque le classement des archives se fait de A à Z. Il m'a donc suffit de picorer un document dans chaque série. Suffit n'est pas vraiment le mot. Entre les séries qui ont tellement de documents se prêtant à ce jeu et celles qui en sont très appauvries,... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mai 2017

Choue et les neuf gendarmes

Alors que l'armée prussienne avance à grand pas, le 22 novembre 1870, ils envahissent le sud de l'Eure-et-Loir. Les six hommes composant la brigade de gendarmerie de la Bazoche-Gouet, suivant les ordres, se replient en direction de Mondoubleau. Ils sont rejoint, sur le chemin, par trois gendarmes venant d'Illiers, dont la résidence est aux mains de l'ennemi. Après avoir traversé Arville et Saint-Agil, ils atteignent le bourg de Choue et se retrouvent face à la garde nationale, armée, sous les ordres de M. de T..., son capitaine. Et... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2017

Généalogiste professionnel - les formations utiles

Être généalogiste professionnel, comme n'importe quelle profession, nécessite d'avoir un certain nombre de connaissances. Vous les avez peut-être déjà toutes. Sinon, n'oubliez pas qu'il existe certainement une formation pour ce qui vous manque. Mais avant, vous devez évaluer vos besoins. N'écoutez pas les sirènes qui veulent vous pousser dans la mauvaise direction, ceux qui croient tout savoir alors qu'ils jugent uniquement à l'aune de leurs connaissances et de leur conception du métier. Vous allez exercer une profession... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mai 2017

Mes dimanches généalogiques : les mères de mon arbre

Puisque c'est la fête des mères, c'est l'occasion de rendre hommage aux mères de mon arbre, aux 667 mères de mon arbre. Cela fait beaucoup de bisous à distribuer, d'autant que je doute que beaucoup d'entre elles aient reçu des colliers de nouille ou des petits poèmes de leurs enfants, la fête des mères n'étant fêtée de la manière que nous connaissons que depuis le 24 mai 1950. Avant, il y a eu des fêtes pour les mères de familles nombreuses, pour les mères méritantes (après la première guerre mondiale), mais rien d'aussi organisé... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
27 mai 2017

Avis de recherche pour Joseph Reboursier

Du 7 au 10 décembre 1870, l'armée de la Loire affronte l'armée prussienne à Villorceau, dans le Loiret. Les combats ont lieu tout autour et dans la ville, à Tavers, Villejouan, Origny... Le 33e régiment des mobiles de la Sarthe est là, au sein de l'armée de la Loire et les combats sont violents. Le bilan est lourd pour le 33e : deux cent hommes blessés ou tués. Il se replie sur Mer, puis Blois, puis Tours.... Le 28 avril 1871, parait une annonce dans la presse : "Joseph Reboursier, mobile de la Sarthe, blessé à Villorceau le 8... [Lire la suite]

26 mai 2017

Les dégâts méconnus de la commune

Tous les généalogistes connaissent les dégâts provoqué par la Commune, sur les archives de Paris. Dégâts qui bloquent encore aujourd'hui, de nombreuses généalogies. Mais il y a eu d'autres dégâts "archivistiques".   Quand la Commune incendiait le LouvreEn mai 1871, le Louvre faillit disparaître dans un incendie allumé par la Commune. L'historien Nicolas Chaudun relate cette histoire méconnue dans une enquête minutieuse et palpitante. Le 21 mai 1871, l'armée pénètre dans Paris par la Porte de Saint-Cloud. Le sang va... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 mai 2017

Trésor de guerre périmé

Depuis une semaine, c'est la transhumance pré-estivale du matériel et des archives. CLG déménage (sur place) et échange une salle de cours et un bureau contre une salle de cours, un bureau et une salle d'archives. A première vue, cela semble simple. Cela ne l'est pas. La configuration des pièces n'est pas la même. Je passe d'un cube quasi parfait avec étagères du sol au plafond pour la salle de cours à une parallélépipède long et peu large, bas de plafond et un seul mur d'étagères. Il faut donc trier, classer, choisir ce qui va... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 05:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 mai 2017

Photo explosive

Le 1er décembre 1913, au 84 de la rue du Commerce, à Blois, se trouve un photographe, M. Lecomte. A cinq heures du soir, ce jour-là, toutes les vitres et tous les appareils de l'atelier volent en éclat. Une violente explosion vient de se produire, à cause de la poudre de magnésium. Il s'agit en fait d'un mélange explosif fait de magnésium, de chlorate de potassium chlorate et d'antimoine inventé par deux chimistes allemands, permettant de raccourcir la durée d'exposition. Ils l'ont appelée la poudre à éclair. Même si son usage... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mai 2017

Casier judiciaire à rallonge

Claude Omer Morel, typographe, est né à Paris, dans le 7e arrondissement, vers 1803. En 1870, il est en résidence à Blois. Et entre les deux ? Entre les deux, Claude Omer va faire le tour de France ; non pas le tour des compagnons du devoir, plutôt le tour des prisons. Cela commence le 25 avril 1846, avec dix jours de prison pour vol à Châlon-sur-Marne, suivis de huit jours de prison à Besançon pour vagabondage trois jours de prison à Lure pour vagabondage quinze jours de prison à Soissons pour vagabondage trois mois de... [Lire la suite]
Posté par plumesquale à 08:33 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,