mort-pour-la-france

Alcide Lambert est un "mort pour la France" de la première guerre mondiale. Il a sa fiche MPF sur le site mémoire des hommes, une fiche avec deux erreurs, comme cela arrive malheureusement. Il est indiqué né le 15 juin 1896 à Saint Gervais, alors qu'il est né le 15 janvier 1896 à la Ferté Beauharnais. La personne qui a indexé sa fiche n'a malheureusement pas comparé celle-ci avec le feuillet matricule. Il aurait vu les erreurs. La chose est maintenant signalée au webmaster.

Mais ce n'est pas pour cela que j'écris cet article. J'ai juste, par réflexe pour la période, regardé s'il avait survécu à la guerre et malheureusement non.

Si Alcide a attiré mon attention, c'est à cause du parcours de son nom. Alcide est le fils naturel d'Ernestine Bonnin, qui l'a reconnu avant de l'abandonner à l'assistance publique, le 10 février 1896 (moins d'un mois après sa naissance). Il devrait s'appeler Bonnin sauf qu'il s'appelle Lambert.

Sa mère a épousé un nommé Lambert, mais il n'y a aucune trace nulle part, d'une légitimation d'Alcide par le mari de sa mère.

En fait, sa mère est elle-même enfant naturelle, fille d'une Bonnin, Julienne de son petit nom. Étonnamment, sa mère, la grand-mère d'Alcide, a épousé un Lambert, après que sa fille, la mère d'Alcide, ait épousé un Lambert. Julienne Bonnin a épousé François Jules Laurent Lambert le 20 octobre 1898 et c'est lors de ce mariage que la légitimation a eu lieu. Il ne s'agit pas de la légitimation d'Alcide, mais de celle de sa mère. Ernestine né Bonnin, mariée Lambert, devient donc Ernestine Lambert femme Lambert et de ce fait, sans qu'Alcide soit légitimé, il passe d'Alcide Bonnin à Alcide Lambert.

Vous suivez ?

Sauf que, Alcide, placé dans le Loiret, a été inscrit par l'inspecteur départementale de l'Assistance Publique, sous le nom d'Alcide Bonnin, sur les tableaux de recensement militaires, tandis que le maire d'Erceville, où vit Alcide, l'a inscrit sous le nom d'Alcide Lambert, à la vue des informations fournies par le maire de la Ferté Beauharnais. Donc Alcide Lambert intègre le 406e régiment d'infanterie tandis qu'Alcide Bonnin est déclaré insoumis.

L'ordre de modifier l'état civil d'Alcide est donné le 10 décembre 1915, par le tribunal civil de Romorantin, alors qu'Alcide est déjà à la guerre, depuis avril.

Il est tué à l'ennemi le 11 octobre 1916 entre Lihon et Chaulnes, dans la Somme.