puits

Flavie a dix-huit mois. Elle joue dans le jardin, en présence de son père, Julien Fichepain, jardinier. Nous sommes à Vendôme, faubourg Chartrain, le 10 octobre 1875.

Dans ce jardin, il y a un chat après lequel elle court. C'est chouette pour jouer, un chat, lorsque l'on a dix-huit mois.

Mais dans le jardin, il y a aussi un puits, recouvert d'une mauvaise planche.

En courant après le chat, la petite fille passe à travers les planches et chute dans le puits, profond de quatre mètres, avec environ trente centimètre d'eau dans le fond.

Le père, témoin de l'accident, est sidéré. Il ne peut qu'appeler à l'aide. Et l'aide vient de Jacques David, journalier, âgé de vingt ans, qui habite chez ses parents, au même endroit. Il entend les appels au secours de Julien et sans hésiter, se précipite vers le puits. Il descend au fond, à l'aide uniquement de ses pieds et de ses mains pour se cramponner aux pierres du puits.

Le père jette alors une corde à Jacques pour l'aider à remonter avec sa fille. La petite est presque asphyxiée mais vite ranimée. Elle n'a aucune blessure, juste une grande peur qui lui provoque un accès de fièvre.

Tout est bien qui finit bien.

Une belle histoire à raconter à ses descendants..... car Flavie s'est mariée, en 1895, à Vendôme.