Seine-Maritime_(76)_logo_2005

Chose promise, chose due !!! nous sommes le premier dimanche de mon année généalogique et j'ouvre donc mon arbre (ou plutôt le fichier de mon arbre).

Ne pouvant me déplacer pour ma généalogie, j'ai longtemps dû me contenter des dépouillements du cercle généalogique sans pouvoir faire de vérification. Néanmoins, grâce au GGHSM et à leur super-site, j'ai construit une bonne partie de mes branches de Seine-Maritime. Dès que les archives ont été en ligne, j'ai pensé : enfin, je vais pouvoir reprendre mon arbre en main, vérifier ce que j'ai déjà et faire moi-même mes recherches.................. sauf que je n'en ai pas eu le temps.

Défi oblige, je m'y mets mais aujourd'hui, mais je n'ai pas envie d'être rationnelle et organisée. Je me promène donc de branche en branche (comme notre cousin à tous, mister le singe) et je m'arrête sur un couple. Il ne va pas bien loin car, à part la naissance de onze enfants, je n'ai rien sur eux.
Je commence donc par retourner sur le site du GGHSM et je cherche, avec toutes les orthographes possibles, le mariage de Pierre Pesson (ou Poisson) avec Marguerite Fildelin (ou Fidelin) et je ne trouve rien. Nous ne sommes pourtant pas dans une époque lointaine, puisque le premier enfant donné par la base est né en 1730.

Je prends donc l'étape suivante et je vais voir sur généanet, si quelqu'un a trouvé ce mariage. Je trouve treize arbres mentionnant le couple mais aucun n'a l'ascendance, ni le mariage !!! Cela doit donc être un cas bien compliqué comme je les aime. Il est 6 heures du matin, c'est bon, j'ai un peu de temps devant moi et je m'attaque au problème avec un bol de thé bouillant et des chaussons fourrés au pied (fait pas chaud devant l'ordi !!).

Première étape, chercher les actes de baptême des enfants pour rechercher des détails, des parrains ou marraines oncle ou tante, des noms de lieu, la moindre trace-piste. Et je commence par la naissance de 1730 : Marguerite, née le 11 janvier 1730 à Rolleville. Pas de lien familial ni de lieu indiqué.

Avant d'attaquer le baptême suivant, puisque c'est sur le même "document", je regarde en 1729, au cas où je trouverais une piste et là, étonnement maximum : le mariage est là.

Le papier est intacte (pas de tache ni de déchirure), l'écriture est superbe, aucun problème à la lecture !!!!! Comment est-il possible que personne ne l'ait trouvé ?

Pour le cercle, un oublie, c'est vite arrivé au dépouillement ou à la saisie, donc cela ne me choque pas, mais de la part des treize arbres. Je ré vérifie et parmi ces treize arbres, il y a quatre "descendants" directs !!

Soit ils sont comme moi, pas le temps jusqu'ici de chercher, soit ce sont des consommateurs passifs de généalogie, une nouvelle race de généalogistes.

Ils se contentent de ce qui est sur le net, les généalogies des autres ou les données des cercles et ne vont jamais vérifier sur les actes en ligne et ne cherchent pas le reste, attendant que quelqu'un d'autre le fasse. Qu'est-ce que je les plaints !!! Tout ce plaisir du chasseur de trésor, cette gymnastique des méninges à résoudre des énigmes, tout cela leur échappe !!

Remarquez, c'est le principe du client : il veut sa généalogie sans avoir à faire le boulot et paye quelqu'un pour le faire à sa place. Mais déjà, le simple fait de payer est une démarche volontaire envers sa généalogie, et non passive. Et je vous garantis qu'ils manifestent tous une curiosité "d'orientation" pour leur généalogie. "vous n'avez pas trouvé le décès de " truc"? Et le mariage de "machin" ? Vous pourriez plutôt les chercher la prochaine fois ?". Ils repèrent rapidement s'il manque un acte et il faut pouvoir leur expliquer pourquoi vous ne leur avez pas fourni !!!

Donc pas de mystère, ni de cas compliqué, en plus l'acte est filiatif. Il ne reste plus qu'à continuer !!!!

J'ai envoyé un petit mail au GGHSM avec les données. Pour les autres, ils attendront que je mette mon arbre en ligne, ou que le cercle mette sa base à jour.

 

 

 

Enregistrer