calendrier-avent-18_12

 

J'ouvre la fenêtre du 18 décembre sur un pataquès état-civilesque.

Stéphanie Esmerie Plumail est décédée le 9 novembre 1906 à Blois et dans son acte de décès, il est indiqué qu'elle est née à Commer, dans la Mayenne, âgée de quarante-six ans, fille d'Edmond Plumail et Marie Sesson, femme d'Achille Desprez. Elle est marchande ambulante, décédée à l'hôtel dieu.

Seulement, elle n'est pas la femme d'Achille Desprez !! Elle est la femme d'Antoine Jules Marin Fayat, épousé à Cherbourg le 22 février 1890. Non seulement il est toujours vivant mais il n'y a pas eu de divorce.

Cela ne pose aucun problème jusqu'en 1914, quand Antoine, qui vit à la Rochelle, décide de se remarier...... sauf qu'aux yeux de l'état civil, il est déjà marié.

Il doit donc enclencher une procédure de modification de l'acte de décès de sa femme au tribunal civil de Blois.

Imaginez, si Antoine n'avait pas décidé de se remarier................... il n'y aurait pas eu rectification ............. et les descendants faisant leur généalogie auraient eu bien du mal à faire leurs recherches, aucune mention marginale n'étant apposée sur l'acte de naissance.