calendrier-avent-4_12

J'ouvre la fenêtre numéro quatre sur un convoi exceptionnel pour un pèlerinage.

Le 10 août 1852, le commandant de gendarmerie de l'arrondissement de Blois informe le préfet que le jour même, à 9h30, est passé à Blois par le train d'Amboise, une trentaine d'arabes. Ils étaient escortés par un officier d'infanterie et un officier des chasseurs à cheval ainsi qu'un chirurgien militaire pour aller jusqu'à Alger puis se diriger vers la Mecque.

Dans ce groupe figure le frère d'Abdel-Kader, ainsi que des hommes, des femmes et des enfants et deux soeurs européennes.

Ils doivent embarquer à Marseille.

Rappel : Abkel Kader s'est opposé à la France lors de la conquête de l'Algérie. Vaincu, il a été détenu en France, avec sa famille et ses proches, à Toulon, Pau puis, en dernier lieu à Amboise où il arrive le 3 novembre 1848.

Il est libéré par Napoléon III après la proclamation du second empire, à laquelle il assiste et quitte la France pour la Turquie le 21 décembre 1852.

Nul doute que les blésois ont dû apprécier le spectacle même s'il fut rapide.

EmirAbdelKader