14-18_orphelins

La première guerre mondiale a fait beaucoup de victimes : sur le champ de bataille, dans les hôpitaux et bien des mois voire des années plus tard, de retour à domicile. Ce sont des victimes directes.

Mais il y a également eu beaucoup de victimes indirectes, ce que aujourd'hui l'on qualifie de dommage collatéral.

Le petit Louis (prénom inventé car mineur) en est une, bien qu'il n'ait eu que quatre ans au décès de son père.

Emile Edouard Montadier est décédé de maladie aggravée par le service, le 29 novembre 1917 à Paris, âgé de trente-et-un ans.

Le 20 avril 1912, à la Garenne-Colombe, il avait épousée Marie Josephe Jeanne Dinard et un enfant, Louis, est né en 1913.

Emile Edouard est phénicien minerviste (inconnu au bataillon de mes connaissances alors j'ai cherché à quoi pouvait correspondre ce métier aux termes antiques et j'ai trouvé cela : Minerviste, subst.Typographe utilisant une minerve. Phoenix. − Marque des machines à platine allemandes; le mot désigne maintenant toutes les machines analogues. Le phénicien est le conducteur de la Phoenix, tout comme le minerviste est celui de la Minerve (Coston, A.B.C. journ., 1952, p.197).).

La jeune femme est couturière, originaire de Bretagne, le Tremblay en Ille-et-Vilaine.

Et puis la guerre est arrivée et Emile Edouard est mort.

Seulement, au moment de ce décès, Marie Josephe et lui sont séparés (déjà) et elle a complètement abandonné son fils et disparu. Nul ne sait où elle habite.

Heureusement pour le petit garçon, il a été recueilli par Gaillet-Prevost, huilier à Vineuil, depuis la mort de son père.

Le 9 mai 1922, Marie Josephe Jeanne Dinard est déchue de sa puissance maternelle à l'égard non seulement de Louis, neuf ans, mais également de tous ses enfants nés et à naître.

La tutelle légale de Louis est confiée à son père nourricier, Gaillet-Prevost. Qui était-il ? Il va falloir faire une recherche plus complète pour le savoir. Était-il de la famille ou bien le mari de la nourrice et dans ce cas, pourquoi la famille n'a-t-elle pas été convoquée pour une conseil. Cinq ans après le décès du père, aucun conseil de famille n'est cité, peut-être n'y avait-il plus de famille. A suivre.....

Marie Josephe est décédée à Paris, le 19 juin 1971 et rien n'indique sur son acte de naissance qu'elle se soit remariée.