Louis_Joseph_Watteau_-_Un_jeune_couple_de_paysans

Marin Collas et Marie Proust ont tous les deux vingt-quatre ans et sont domestique pour l'un, servante domestique pour l'autre, chez maître Cornet, à Villepion, paroisse de Villemardy.

Ils s'aiment et veulent se marier. Rien de plus normal. Sauf qu'ils ont moins de vingt-cinq ans et que nous sommes en 1747, le 24 janvier plus particulièrement.

Où est le problème ? Ils sont orphelins tous les deux et la loi exige qu'ils soient autorisés à se marier par leurs tuteurs respectifs.

Sauf qu'ils n'ont pas de tuteur et qu'ils ne peuvent pas réunir des conseils de famille selon les usages car aucun membre de leur famille encore en vie ne respecte la règle : degré de parenté et proximité géographique.

Qu'à cela ne tienne, puisqu'ils ne possèdent aucun bien, ils se rendent chez le notaire et font rédiger un acte par lequel ils se choisissent chacun un tuteur juste pour l'autorisation de mariage.

Marin choisit Pierre Neilz et Marie choisit Pierre Corbin, tous les deux journaliers à Villemardy. Ils ont aussi réunis quatre amis et membres de la famille (éloignés) pour avoir leur accord.

Voilà, c'est fait. Ils peuvent se marier. Futés non ?