Lorsque mes élèves travaillent dans les matrices, ils font tous, au début, les mêmes erreurs, lorsqu'ils prennent leurs photos : ils photographient les lignes concernant les parcelles qui les intéressent au lieu de photographier les, je dis bien les folios du propriétaire, et ils oublient souvent le numéro en haut à gauche (ou à droite suivant la page).

Archives départementales de l'Isère

D'où les gros mots qui fusent au moment de retrouver les photos "Crotte, on ne voit pas le numéro de folio", "Zut, je n'ai pas le nom du propriétaire, il était sur le premier folio", "flûte, ça renvoie plus bas et la photo est incomplète".

Crotte, zut, flûte, le credo du généalogiste trop pressé ou tête en l'air.

Donc, règles photographiques de base des matrices cadastrales :

1 - je photographie la page entière en faisant bien attention au numéro de folio en haut, au pli du registre et au bas de la page (qui parfois comporte un renvoi vers un autre folio), ce qui n'empêche pas de faire une photo de plus qui zoom sur la partie intéressante

2 - je photographie tous les folios d'un même propriétaire, même si seulement une parcelle m'intéresse, car une vue d'ensemble sur le patrimoine de la personne est toujours intéressante et surtout, parce que les renseignements importants sont souvent sur le premier folio et parce que nul n'est à l'abri d'un renvoi de parcelle plus loin chez le même propriétaire

3 - je fais attention à prendre ma photo bien droite pour éviter d'avoir un trapèze au lieu d'un rectangle

4 - et bien sur, je renomme immédiatement mes photos par le numéro de folio pour pouvoir les retrouver rapidement et facilement et je les classe dans le dossier comportant comme nom "la commune, le type de matrice et ses dates extrêmes".