Le message suivant m'a interpellé :

Que ferons-nous de nos bibliothèques ?

Je viens de ressentir pour la première fois l'angoisse des intellectuels dès qu'ils comprennent qu'ils mourront un jour : qu'arrivera-t-il à leur bibliothèque ? Qui en voudra ? Qui la comprendra ? Qui comprendra les milliers de petits émerveillements à l'origine de tel achat, de tel passage souligné, de tel signet oublié ?

http://www.bibliorare.com

L'un de mes vices (oui, j'en ai plusieurs), même pas caché, est mon goût immodéré des livres. Mais attention, je suis plus bibliophage que bibliophile. Le contenu m'importe largement plus que le contenant....... j'ai même un petit faible pour les livres blessés par les hommes mais dont le contenu m'est parvenu intact. J'aimerais savoir les soigner, je me contente de les conserver.

L'odeur d'un livre neuf m'affole alors imaginez-moi dans une librairie !!!!

Et je déteste les bibliothèques..................... auxquelles il faut rendre les livres lus.

Petites librairies de quartier, rayon librairie des grandes surfaces, librairies internet ou bouquiniste caché au fond d'une ruelle, qu'importe le flacon, pourvu qu'il y ait l'ivresse !!!

Avec le temps, j'ai appris à contrôler cette boulimie et à ne pas trop m'éparpiller (j'ai mis "pas trop" parce que des fois..........) parce que, malheureusement, les livres prennent de la place, et je ne parle même pas du prix.

Inutile de m'offrir un tableau, je n'ai pas de mur disponible pour l'y accrocher. Le moindre espace vital a été conquis par la littérature. Tout juste ai-je réussi à les regrouper par pièces.

Il y a des bibliothèques partout et des étagères du sol au plafond dans certaines pièces. Dans la salle de cours, par exemple, demandez à mes élèves s'il ne faut pas régulièrement déplacer une pile de livres qui n'a pas encore pu être rangée, faute de place.

Il y a la pièces des polars où les thrillers saignants fréquentent les polars historiques, la pièces des BD, celle des livres des passions passées sur l'archéologie, la préhistoire, la géologie......, celle de la dernière guerre, livres hérités de mon père, celle des classiques où Victor Hugo côtoie Lafontaine et Pagnol, celle des romans et des histoires vraies et enfin, la plus encombrante, celle de la généalogie.

Depuis longtemps maintenant j'accumule les livres sur l'histoire, les régions de France, la vie quotidienne, les guerres, les biographies .... une liste sans fin. Chaque sujet de recherche a donné lieu à une chasse aux livres.

Ma première généalogie me confrontant à la révolution de 1848 m'a précipité chez le bouquiniste pour y trouver des livres de l'époque, le sujet n'était pas à la mode chez les éditeurs. Ils se sont rattrapés depuis, et moi aussi.

Je dois travailler sur le bagne............. quels sont les ouvrages me permettant de comprendre, et de rendre le sujet ?

A chaque question je cherche LE livre. Et parfois je trouve LES livres.

Mais après, que vont devenir mes trésors ? Qui en prendra soin ? Ai-je le droit égoïste de les léguer avec obligation de les conserver réunis ? Vais-je devoir les éparpiller, les distribuer moi-même ?

p-recherche