A tous les Papas de nos arbres, qui ont assumé leur paternité ou celle d'un autre, qui nous ont conduit jusqu'à l'âge adulte ou quitté bien trop tôt, c'est jour de fête aujourd'hui pour vous.

La palme du nombre d'enfants revient à Jacques Boulant de Fiquefleur dans l'Eure, marié quatre fois et père de dix-sept enfants, et  à François Gontier de Saint Loup du Gast en Mayenne, marié deux fois et père de dix-sept- enfants.

Ils sont suivis de près par Louis Geffroy de Tredarzec dans les Côtes d'Armor, marié deux fois et père de seize enfants, Henri le Trividic de Lannion dans les Côtes d'Armor, père de seize enfants avec une seule femme, Marie Anne L'Helicon, et Jules Emile Pigeon, père de seize enfants dont cinq qu'il ne reconnait pas mais dont il assure l'avenir.

La palme de la longévité revient à  Pierre Le Godec de Plougasnou, père de six enfants et qui atteint l'âge de quatre-vingt sept ans à l'heure de son décès en 1865 et à Jean Leleu d'Etretat, père de six enfants aussi et qui atteint l'âge de quatre-vingt-sept ans en 1817.

Le papa décédé le plus jeune est Joseph Jacques Gibeaux de Manneville la Goupil, mort à vingt-sept ans en 1768, qui ne verra pas grandir ses trois enfants.

Le record de mariage est pour François Guyomar dit Ledan de Plouguiel dans les Côtes d'Armor, marié cinq fois et père de quatorze enfants au XVIIe siècle.

Une grosse pensée pour Raoul Lecomte du Havre en Seine Maritime, prisonnier durant la dernière guerre à la frontière autrichienne, loin de ses trois enfants

Et surtout à mon Papa parti bien trop tôt

Ce jour est pour vous

Bonne fête Papa

Fête_papa