Jean Joseph François Leconte de Bièvre, conseiller du roi et du duc d'Orléans, procureur au bailliage de Romorantin, a pour tâche, entre autres, de recevoir les déclarations que les femmes veuves et filles viennent faire au greffe, de leur grossesse et de l'auteur de leur "gravidation". Rappelons que la peine de mort est établie pour les femmes qui ne font pas cette déclaration et laissent leur enfant mourir sans baptême.

Jean Joseph entend donc et signe les confessions de ces dames. Étonnement, bien que le registre des déclarations nous soit parvenu intact et les pages numérotées complètes (il n'en manque pas pour la période qui nous intéresse), une déclaration de grossesse n'y figure pas.

Pourtant, la dame a bien fait la déclaration dans laquelle elle nomme le père de son enfant, le curé en atteste le jour du baptême. Aurait-elle fait cette déclaration dans un autre bailliage ? ou devant notaire ? Une chose est sure, cette déclaration a du poser un problème à Jean Joseph puisque la déclarante est Marie Louise Joseph Leconte de Bièvre, sa fille.

L'acte de baptême indique qu'elle a insisté pour figurer dans l'acte de baptême et qu'elle a fait la déclaration suivant la loi en indiquant le nom du géniteur. Elle a accouché, le 11 mai 1765, d'un petit Benjamin, présenté par la sage-femme et dont les parrain et marraine sont Joseph Philippe Bigot et Jeanne Grimault, le chirurgien est également présent au baptême.

Visiblement la demoiselle n'entendait pas cacher cette naissance......... voulait-elle faire pression sur papa ? En tout cas, je n'ai pas trouvé de mariage et elle décède le 29 fructidor an XI à l'âge de soixante ans, sans mari. Ce sont ses neveux qui déclarent son décès.

Reste à savoir ce qu'est devenu le petit Benjamin................